Manifestante blessée à Nice : un "policier isolé" a provoqué la chute de Geneviève Legay

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

REVIREMENT - Le procureur de la République de Nice indique ce vendredi que la manifestante sérieusement blessée à Nice samedi dernier a été poussée par un "policier isolé et dépourvu de bouclier". Une information judiciaire a été ouverte.

Un "policier isolé et dépourvu de bouclier" a "provoqué la chute" de Geneviève Legay à Nice samedi dernier. Selon le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre, qui s'est exprimé ce vendredi 29 mars, la manifestante de 73 ans, sérieusement blessée à la tête lors d'une manifestation des Gilets jaunes dans un périmètre interdit de la cité azuréenne, ce sont de nouvelles images qui ont permis d'arriver à cette nouvelle conclusion "de manière certaine". Dans un premier temps, le magistrat avait assuré lundi qu'il n'y avait eu "aucun contact" entre la porte-parole d'Attac dans les Alpes-Maritimes et les forces de l'ordre. 

Lire aussi

Le procureur a également indiqué que le policier concerné avait "écarté du bras vers sa droite" la septuagénaire. Celui-ci, qui avait été entendu dans le cadre de l'enquête, a d'ailleurs rectifié sa version des faits, admettant que la personne qu'il avait heurtée "n'était pas un homme comme il l'avait déclaré initialement". Une information judiciaire a été ouverte du chef de "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique". 

Des appels à manifester

Emmanuel Macron avait affirmé, dans un entretien avec Nice-Matin publié lundi que "cette dame n'a(vait) pas été en contact avec les forces de l'ordre". Et d'ajouter, souhaitant "un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse" à Geneviève Legay : "Quand on est fragile, qu'on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci." Des propos qui avaient provoqué une vive polémique. 

En vidéo

Gilets jaunes : la fille de la manifestante blessée à Nice dénonce les propos "indignes" de Macron

En soutien à la manifestante, l'association Attac a appelé vendredi les Gilets jaunes à s'afficher ce samedi avec des drapeaux aux couleurs arc-en-ciel, comme celui qu'elle portait le 23 mars.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter