Gilets jaunes : plus de cent blessés, dont un manifestant en urgence absolue

Social
PARIS - On dénombre 110 blessés, dont 17 parmi les forces de l'ordre à l'issue des violentes manifestations qui se sont déroulées ce samedi 1er décembre à Paris. Parmi eux : un homme sur lequel une grille du jardin des Tuileries est tombée.

Un Gilet jaune entre la vie et la mort. C'est le bilan dressé ce samedi soir par Christophe Castaner, à l'issue d'une journée de violences dans le nord-ouest de Paris. Au total, le ministre de l'Intérieur a indiqué au 20 heures de TF1 que les échauffourées de ce 1er décembre avaient fait 95 blessés, dont 14 parmi les forces de l'ordre. Le bilan s'est par la suite alourdi à 110 blessés. 


Le drame s'est noué en milieu d'après-midi, rue de Rivoli. C'est là qu'un petit groupe de Gilets jaunes s'en est pris à une grille d'un des portails du jardin des Tuileries. Celle-ci s'est descellée, après avoir été secouée durant de longues minutes. Elle est tombée sur deux Gilets jaunes. "L'un des deux est en urgence absolu, dans le coma", a annoncé le ministre de l'Intérieur.

"Les casseurs sont malins"

Alors que la préfecture de police de Paris faisait état vers 20h30 d'un bilan de 287 interpellations, le ministre a dénoncé "ceux qui étaient venus pour piller, pour casser, pour voler, pour blesser, pour tuer même". Sur TF1, Christophe Castaner a défendu la stratégie de maintien de l'ordre décidée à l'occasion de cette troisième journée de mobilisation nationale qui s'est traduite par l'ouverture des Champs-Elysées à la manifestation mais après des contrôles d'identité.

"Les casseurs sont malins. Ils mettent en avant des gilets jaunes classiques qu'ils ont emmenés avec eux, qu'ils ont échauffés pendant la journée et c'est eux qu'on arrête", a-t-il ajouté. La plupart des 287 personnes "ne sont pas dans un profil de militant connu et reconnu, tout simplement parce qu'ils se sont faits avoir", a poursuivi Christophe Castaner.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter