Grand débat national : comment les participants pour les "conférences citoyennes" ont-ils été choisis ?

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

CITOYENS - Des Français ont été tirés au sort cette semaine afin de participer aux "conférences citoyennes" organisées par le gouvernement dans le cadre du Grand débat national voulu par Emmanuel Macron. Mais comment ont été tirés au sort les quelque 70.000 citoyens invités à ces événements ?

Le Grand débat national ne se fera plus en ligne. La grande consultation voulue par Emmanuel Macron rentre, à partir de ce vendredi, dans sa deuxième phase avec la participation des Français via des "conférences citoyennes" à travers le pays. En tout, ce sont quatorze événements qui sont organisés, une par région métropolitaine et d’Outre-mer, et une exclusivement pour les jeunes, sur les week-ends du vendredi 15 et du vendredi 22 mars. Mais qui est invité à y participer?

Voir aussi

"Bonjour, votre numéro a été tiré au sort"

Sur la plateforme du Grand débat national, lancée pour répondre notamment aux questions soulevées par le mouvement des Gilets jaunes, on nous explique que chaque réunion réunira "70 à 100 citoyens". Et qu'ils seront "tirés au sort et représentatifs de la diversité sociologique de chaque région". Pour ce faire, et sous le conseil des "garants" du Grand débat national, le gouvernement a choisi d'opter pour l'appel téléphonique aléatoire.

Mais ne vous attendez pas à recevoir un appel directement de l'Élysée. Le gouvernement a confié cette mission à l’institut de sondage Harris Interactive. À partir du répertoire téléphonique, Harris Interactive a donc appelé les Français. Après le "allo" et les présentations, six questions étaient posées afin d'avoir un échantillon représentatif, selon l'Opinion : l'âge, le genre, la catégorie socio-professionnelle, le département et la taille de l'agglomération. 

En tout, ce sont 75.000 coups de fil qui ont été passés, et ce jusqu'à la dernière minute, selon France 3. Avec toujours le même message : "Bonjour, votre numéro a été tiré au sort dans le cadre du grand débat national, pour participer à une conférence citoyenne régionale. Pour participer, envoyer oui ou Non." Un nombre colossal par rapport à l'objectif des 1400 participants aux débats. Et pourtant, ce ne sont pas les arguments pour convaincre qui manquaient. Toujours selon la même source, Harris Interractive pouvait proposer à ses interlocuteurs : le déplacement gratuit, une chambre d’hôtel, la conférence ayant lieu sur deux jours, et même un petit mot d’absence pour les employeurs peu arrangeants. 

La quatorzième "conférence citoyenne" aura elle aussi des participants tirés au sort. Mais ne pourront participer que les jeunes âges de 18 ans à 25 ans. 

Lire et commenter