Grève à la SNCF ce mardi à l'appel des syndicats, quelques perturbations à prévoir

Social

Toute L'info sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

MOBILISATION - Une manifestation des cheminots et retraités a lieu ce mardi 4 juin à l’initiative de plusieurs syndicats. Ils veulent protester contre la réforme ferroviaire et le climat social à la SNCF. Quelques perturbations sont à prévoir.

Nouvelle journée de mobilisation pour les cheminots ce mardi. A l’appel des quatre principaux syndicats, les cheminots vont descendre dans la rue pour dénoncer le climat social qui règne dans l’entreprise. Ils veulent aussi dénoncer la réforme ferroviaire adoptée il y a un an par le Parlement. Les syndicats jugent d’ailleurs la réforme "mauvaise". 

Voir aussi

Une manifestation de grande ampleur à Paris

Les quatre syndicats CGT, UNSA, SUD et CFDT ont donc appelé à manifester dans la capitale. Chaque syndicat a décidé de procéder différemment en appelant localement ou nationalement à manifester. Seule la CFDT-Cheminots n’a pas appelé ses adhérents à cesser le travail. Ils veulent alerter sur la "situation alarmante" dans la société et remettre "la pression" sur le gouvernement.

Seules quelques lignes impactées

Le trafic des TER devrait être quelque peu perturbé dans les Hauts-de-France où un train sur deux seulement circulera, et dans le Centre Val-de-Loire où quatre sur cinq circuleront. Dans un communiqué, la SNCF a assuré que le "trafic serait quasiment normal pour les TGV, Intercités, Transiliens, Eurostar et Thalys."

20 000 à 30 000 manifestants ?

Il y a une semaine, la CGT-Cheminots indiquait que "9 000 inscrits CGT" participeraient au défilé de ce 4 juin. Du côté de l'UNSA ferroviaire, on tablait sur 15 000 personnes environ. Les cheminots seront accompagnés par des retraités du rail, élus, associations d'usagers et comités de défense des lignes ferroviaires, affirme France Bleu. D'autres secteurs seront également représentés (fonction publique, culture, etc.) La CGT de la RATP a également déposé un préavis de grève. Le cortège partira de la Place d'Italie avant de rejoindre la Gare Montparnasse.

Voir aussi

Les manifestants entendent dénoncer l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire. Celui-ci, qui devrait entrer en vigueur le 1er décembre prochain, sera accompagné d'un arrêt des embauches au statut cheminot dès janvier 2020. Une décision qui ne passe toujours pas chez les cheminots.

Sur le même sujet

Lire et commenter