Air France, avocats, professions libérales : la grève contre la réforme des retraites se généralise-t-elle ?

Retraites : une semaine décisive
Social

Toute L'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

MOUVEMENT SOCIAL - En cette rentrée, d'autres professions que les cheminots et les agents RATP entendent se mobiliser et se faire entendre contre la réforme des retraites. Notamment les professions libérales, les avocats ou encore les salariés d'Air France.

Avec la fin des vacances scolaires, la grève contre la réforme des retraites va-t-elle reprendre de plus belle et mobiliser encore plus de professions  ou au contraire s'étioler ? Avec deux journées d'action interprofessionnelle en ligne de mire les jeudi 9 et samedi 11 janvier prochains, de nouveaux mots d'ordre de grève ont été lancés, hors cheminots et salariés de la RATP.

Les avocats appellent à des blocages à partir de ce lundi

Des syndicats de professions libérales (infirmières, kinésithérapeutes...) avaient appelé à des actions à partir de ce vendredi 3 janvier. A partir de lundi 6 janvier, les avocats se lanceront dans la bataille. Le Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 70.000 avocats français, appelle à des actions de blocage dans les tribunaux. "Le gouvernement reste sourd à la situation critique des avocats et n'entend que les professions susceptibles de bloquer le pays", dénonce le CNB dans un communiqué. La grève d'une semaine pourra être reconduite, précise-t-il.  

Lire aussi

Egalement la semaine prochaine, deux syndicats d'Air France, le Spaf (pilotes) et le SNGAF (hôtesses et stewards), appellent à faire grève, lundi et mardi pour le premier, de lundi à jeudi pour le second. Le Spaf avait qualifié la semaine dernière d'"enrobage imprécis et insuffisant" les annonces du gouvernement sur l'avenir de la CRPN, la caisse autonome de retraite complémentaire du personnel navigant, dotée de 5 milliards d'euros de réserves. Quant au SNGAF, il considère que "les propositions du gouvernement ne mènent qu'à la disparition pure et simple de la CRPN". 

Raffineries : la CGT veut durcir les blocages à partir de mardi

A partir de mardi 7 janvier, la CGT-Chimie a appelé à un durcissement du mouvement, avec des blocages de raffineries, terminaux pétroliers et dépôts pendant quatre jours. Et la Fédération nationale des ports et docks CGT a appelé à une opération "ports morts" le 9 janvier. Travailler plus longtemps est "inacceptable" pour une profession qui, selon la CGT, voit son espérance de vie "écourtée de huit ans".

En vidéo

Réforme des retraites : le programme des négociations

Dans ce contexte de défiance toujours aussi fort entre les syndicats et l'exécutif, les discussions reprendront mardi 7 janvier entre le gouvernement et les partenaires sociaux pour essayer de trouver une issue à la crise. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent