"Pas de trêve pour Noël" sans retrait de la réforme : la CGT-Cheminots hausse le ton

"Pas de trêve pour Noël" sans retrait de la réforme : la CGT-Cheminots hausse le ton
Social

DÉTERMINATION - Il n'y aura "pas de trêve pour Noël" dans le mouvement de grève en cours sans retrait de la réforme des retraites, a prévenu jeudi le secrétaire général de la CGT-Cheminots, Laurent Brun.

Y aura-t-il des trains à Noël ? Une réponse affirmative à cette question s'avère de plus en plus incertaine à mesure que l'on se rapproche des fêtes de fin d'année. Plus que jamais déterminée à poursuivre le mouvement de grève, la CGT Cheminots, mobilisée contre le projet du gouvernement, a en effet mis en garde ce jeudi matin contre la possibilité de perturbations dans les transports pendant cette période. 

"Pas de trêve à Noël, sauf si le gouvernement revient à la raison avant ça", a prévenu ce jeudi matin, sur l'antenne de France Info, Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots. "La grève continue parce que le gouvernement est droit dans ses bottes et donc que cette mobilisation va durer longtemps" a ajouté le syndicaliste qui, ce mercredi, avait appelé tous les salariés à "renforcer la grève".

Lire aussi

Quatre syndicats très mobilisés

Interrogé sur le même sujet, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a expliqué de son côté sur BFMTV que "personnellement" il pense que "pendant la période des fêtes, notamment pour que les gens aillent rejoindre leur famille et aillent passer les fêtes de Noël, il faut leur laisser la possibilité de circuler comme ils l'entendent et la CFDT-Cheminots elle est attachée à cela également".

Lire aussi

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Pour l'heure, la mobilisation en France contre la réforme contestée des retraites, paralysant les grandes villes du pays, est entrée dans sa deuxième semaine et pourrait s'amplifier, au lendemain de la présentation du projet par le Premier ministre, projet vivement critiqué par l'ensemble des syndicats. La réforme prévoit notamment la disparition des régimes spéciaux comme celui de la SNCF, dont les quatre syndicats représentatifs (CGT, Unsa, Sud et CFDT) restent très mobilisés. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent