Grève : la SNCF annule "Junior et compagnie", son service d'accompagnement des enfants, du 20 au 24 décembre

Grève : la SNCF annule "Junior et compagnie", son service d'accompagnement des enfants, du 20 au 24 décembre

MAUVAISE SURPRISE - La nouvelle est tombée hier soir par mail ou sms : le service Junior & Compagnie est supprimé à partir de vendredi et ce jusqu’au 24 décembre inclu. Selon la SNCF, 6000 enfants resteront à quai.

La SNCF annonçait que "tous passagers ayant déjà un billet de TGV pour ce week-end" pourra voyager. Avant d'envoyer un mail bien moins réjouissant. Ce mardi 17 décembre, des parents ont reçu un message les prévenant que le trajet de leur enfant pour Noël était annulé. Une suppression qui concerne 6000 jeunes voyageurs, selon la SNCF.

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Lire aussi

Parents (très) mécontents

De fait, la société ferroviaire a décidé de suspendre son service Junior & Compagnie du 20 au 24 décembre inclus. Le dispositif  permet un accompagnement des enfants de 4 à 14 ans afin qu'il puisse voyager en toute sécurité avec un animateur diplômé.

Lire aussi

 Trajet annulé pour des milliers d'enfants donc, et Noël en partie gâché pour leurs parents. Sur Twitter, nombreux sont ceux à faire part de leur désarroi. Parmi eux, Laura, une mère parisienne. Auprès de France Bleu Paris, elle dit ne pas comprendre pourquoi la SNCF "sacrifie les enfants pour offrir plus de places aux adultes". Car selon elle, c'est bien pour faire plus de place dans les rames réservées aux enfants que cet accompagnement a été supprimé. 

Mais côté SNCF, on dément avoir priorisé les adultes par rapport aux enfants. Et on avance des problématiques de "sécurité". Auprès de LCI, la société explique être inquiète de l'impact du flux de monde en gare et sur les quais, où la circulation sera "trop compliquée". "Et notre priorité, c'est la sécurité, peu importe l'âge", souligne l'entreprise. Une justification qui ne devrait pas suffire aux parents, obligés de trouver un système D à seulement quelques jours des fêtes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Macron salue la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing, dont "le septennat transforma la France"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : 100.000 personnes hospitalisées aux États-Unis, un record

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter