Grève : très peu de trains, TER et RER ce lundi, "l'affluence en gare très dangereuse", avertit la SNCF

Grève : très peu de trains, TER et RER ce lundi, "l'affluence en gare très dangereuse", avertit la SNCF
Social

TRANSPORT - La SNCF a annoncé un trafic extrêmement perturbé sur son réseau pour dimanche 8 décembre et, surtout, lundi 9. Fait inédit : la compagnie conseille même d'éviter de venir dans les gares d'Île-de-France qui pourraient être "très dangereuses" en raison de l'affluence.

La mobilisation contre la réforme des retraites s'installe dans la durée. La SNCF a annoncé ce samedi un trafic extrêmement perturbé sur son réseau dimanche 8 décembre avec un TGV sur six, un Ouigo sur six, un Transilien sur six, un Intercités sur 10 et deux TER sur 10. Une scénario identique pourrait se produire lundi : la SNCF a recommandé aux usagers d'éviter les Transilien pour le début de la semaine, l'affluence attendue dans les gares d'Île-de-France s'annonçant "très dangereuse" pour la sécurité des voyageurs, laissant présager des mouvements de foule.

"On se dit que lundi, il y aura  plus d'affluence qu'aujourd'hui", avait déjà exposé vendredi le directeur général de SNCF Transilien, Alain Krakovitch. "Comme le nombre de trains qui circuleront sera à peu près équivalent à celui d'aujourd'hui - peut-être un petit peu plus mais pas beaucoup plus - , on se dit que lundi, si on ne communique pas de façon très puissante à nos clients qu'il ne faut pas venir en gare, on risque d'avoir un problème de sécurité", a-t-il ajouté.

Lire aussi

"Les cheminots ne se fixent pas de limites"

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Débutée jeudi 5 décembre, la grève dans les transports ne devrait pas faiblir la semaine prochaine. C'est en tout cas le souhait des trois premiers syndicats représentatifs à la SNCF, la CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire et SUD-Rail. Tous ont appelé ce samedi à amplifier la mobilisation contre la réforme des retraites, à l'issue d'une intersyndicale au siège de la CGT, à Montreuil. "Nous appelons à la poursuite du mouvement ce week-end et au renforcement du mouvement à partir de ce lundi pour bien matérialiser auprès du gouvernement que nous voulons le retrait de son projet par points", a déclaré à la presse Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots, premier syndicat de la SNCF. 

"Il faut poser dans toutes les entreprises la question de la grève et de la reconduction de la grève", a ajouté le responsable. Jusqu'aux vacances de Noël ? "On espère que le gouvernement aura répondu avant cette date", mais "les cheminots ne se fixent pas de limites", a-t-il répondu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent