Grève : très peu de trains, TER et RER ce lundi, "l'affluence en gare très dangereuse", avertit la SNCF

Grève : très peu de trains, TER et RER ce lundi, "l'affluence en gare très dangereuse", avertit la SNCF
Social

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

TRANSPORT - La SNCF a annoncé un trafic extrêmement perturbé sur son réseau pour dimanche 8 décembre et, surtout, lundi 9. Fait inédit : la compagnie conseille même d'éviter de venir dans les gares d'Île-de-France qui pourraient être "très dangereuses" en raison de l'affluence.

La mobilisation contre la réforme des retraites s'installe dans la durée. La SNCF a annoncé ce samedi un trafic extrêmement perturbé sur son réseau dimanche 8 décembre avec un TGV sur six, un Ouigo sur six, un Transilien sur six, un Intercités sur 10 et deux TER sur 10. Une scénario identique pourrait se produire lundi : la SNCF a recommandé aux usagers d'éviter les Transilien pour le début de la semaine, l'affluence attendue dans les gares d'Île-de-France s'annonçant "très dangereuse" pour la sécurité des voyageurs, laissant présager des mouvements de foule.

"On se dit que lundi, il y aura  plus d'affluence qu'aujourd'hui", avait déjà exposé vendredi le directeur général de SNCF Transilien, Alain Krakovitch. "Comme le nombre de trains qui circuleront sera à peu près équivalent à celui d'aujourd'hui - peut-être un petit peu plus mais pas beaucoup plus - , on se dit que lundi, si on ne communique pas de façon très puissante à nos clients qu'il ne faut pas venir en gare, on risque d'avoir un problème de sécurité", a-t-il ajouté.

Lire aussi

"Les cheminots ne se fixent pas de limites"

Débutée jeudi 5 décembre, la grève dans les transports ne devrait pas faiblir la semaine prochaine. C'est en tout cas le souhait des trois premiers syndicats représentatifs à la SNCF, la CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire et SUD-Rail. Tous ont appelé ce samedi à amplifier la mobilisation contre la réforme des retraites, à l'issue d'une intersyndicale au siège de la CGT, à Montreuil. "Nous appelons à la poursuite du mouvement ce week-end et au renforcement du mouvement à partir de ce lundi pour bien matérialiser auprès du gouvernement que nous voulons le retrait de son projet par points", a déclaré à la presse Laurent Brun, secrétaire général de la CGT-Cheminots, premier syndicat de la SNCF. 

"Il faut poser dans toutes les entreprises la question de la grève et de la reconduction de la grève", a ajouté le responsable. Jusqu'aux vacances de Noël ? "On espère que le gouvernement aura répondu avant cette date", mais "les cheminots ne se fixent pas de limites", a-t-il répondu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent