Grèves contre la réforme des retraites : ce qui vous attend mardi 24 septembre

Social

Toute L'info sur

La réforme des retraites, dossier explosif pour l’exécutif

MOBILISATION - La CGT ralliée par plusieurs organisations syndicales a appelé à une journée de mobilisation ce mardi 24 septembre, contre la réforme des retraites. Voici tous les secteurs professionnels touchés par cette journée de grève.

La journée de ce mardi 24 septembre sera chargée sur le front de la mobilisation sociale contre la réforme des retraites. Plusieurs appels à la manifestation et à la grève ont été émis de la part des organisations syndicales de salariés CGT, Solidaires et FSU et des organisations de jeunesse Unef et UNL contre la réforme des retraites, les suppressions d'emploi, et pour la défense des services publics. 

Voici ce qui vous attend ce mardi 24 septembre. 

Lire aussi

Quelles prévisions de trafic sur les rails ?

La journée s'annonce moins chamboulée que la précédente journée de mobilisation. La CGT-Cheminots et Sud-Rail ont appelé à la grève. L'Unsa ferroviaire a, pour sa part, appelé à manifester mais pas à cesser le travail. Du côté de la SNCF, le trafic TGV sera "peu perturbé", selon la SNCF. Pour les Intercités, en revanche, il n'y aura que deux trains sur cinq. Et seul un Intercité de nuit sur quatre circulera. Vous n'aurez que trois TER sur cinq et un Transilien sur deux circuleront en moyenne mardi 24 septembre, annonce la direction de la SNCF. Le trafic des trains internationaux sera "normal" pour les Eurostar, Thalys, Lyria et les liaisons France-Espagne, France-Allemagne et France-Italie. Le trafic TGV sera normal à l'exception des axes Atlantique et Nord où il vous faudra compter quatre trains sur cinq.

Voir aussi

En région parisienne, le RER A connaîtra un service normal mais la partie nord du RER B à partir de Gare du Nord, gérée par la SNCF, sera touchée avec deux trains sur cinq qui circuleront. En conséquence, un peu plus de deux trains sur trois circuleront sur la portion gérée par la RATP. La ligne C du RER sera également touchée par la grève (un train sur deux), tout comme la ligne D (deux trains sur cinq et aucune circulation entre Châtelet et Gare de Lyon) et la E (deux trains sur cinq).

Si 50% des Transiliens circuleront en moyenne, la ligne R vers Montereau et Montargis sera particulièrement affectée avec un train sur quatre qui roulera.

En province, dans certaines villes, comme Rennes, Nice ou encore Clermont-Ferrand, le trafic sera perturbé sur les réseaux de bus ou encore de trams, suivant les villes. Renseignez-vous au préalable avant de prendre les transports. 

Voir aussi

Mouvement dans la fonction publique

Toujours dans le cadre de l'appel de la CGT et Solidaires, la fonction publique est aussi concernée par cet appel à la grève. Selon le tract de la fédération syndicale, sont appelés à faire grève ce mardi, "tous les agents de la Fonction publique territoriale et les salariés relevant de la partie privée", entreprises de l'eau, de l'assainissement et de la thanatologie, et le secteur privé du logement social. 

Mouvement dans l'Education nationale et les crèches

Plusieurs fédérations syndicales appellent également les enseignants à faire grève, ce mardi 24 septembre. Un mouvement qui répond à l'appel de la CGT rallié par Solidaires Sud pour une journée de mobilisation, contre la réforme des retraites. Le personnel des crèches pourrait également se mobiliser. Ainsi, à Marseille par exemple, des perturbations sont à prévoir dans les crèches municipales (la liste des établissements concernés est à retrouver ici). 

Mouvement dans le secteur de la santé

Dans le secteur de la santé, ce sont les personnels médicaux et non médicaux exerçant dans les hôpitaux, cliniques, maison de santé, de retraite, de cure, les officines pharmaceutique, les cabinets paramédicaux ainsi que les Ehpads, les service d'aides et de soins à la personne qui sont appelés à débrayer ce mardi 24 septembre, indique Solidaires Sud Santé Sociaux. 

Par ailleurs, une grève des laboratoires de biologie médicale démarre de lundi 23 septembre et devrait se poursuivre jusqu'au 1er octobre. Les quatre syndicats de biologistes -SDB, SNMB, SLBC, SJBM et l’Association pour le Progrès de la Biologie Médicale appellent les laboratoires de biologie médicale à faire grève partiellement en n'ouvrant que les matins du lundi 23 septembre au mardi 1er octobre 2019. 

Ce mouvement national dénonce l’annonce d’une baisse de 170 millions d’euros du financement de la biologie médicale en France en 2020 sur les dépenses de biologie médicale. "C’est presque le double du montant de 95 millions d’euros qui avait été appliqué sur la période précédente, venant s’additionner au milliard de baisse cumulée depuis 10 ans", indique l'APBM. 

Lire et commenter