Grèves à la SNCF et la RATP : quelles perturbations mardi 24 décembre ?

À la SNCF et la RATP, la soirée du réveillon s'annonce compliquée en Île-de-France. Notre journaliste, Pierre Gallaccio, nous donne les prévisions du trafic pour le réveillon de Noël.
Social

TRAFIC – A la veille de Noël, la circulation est encore une fois "perturbée" ce mardi, aussi bien sur le réseau SNCF que du côté de la RATP. Voici comment circulent les différents trains et métros pour cette journée du réveillon.

Ils avaient prévenu : pas de trêve pour les fêtes. A la veille de Noël, et au vingtième jour de cette grève reconductible lancée pour contester la réforme des retraites, le trafic est toujours fortement "perturbé" mardi 24 décembre sur l'ensemble des réseaux de transport. 

Alors que la RATP recommande toujours "de ne pas venir en gare", du côté de la SNCF, on assure que chaque personne qui a réservé une place à l'avance pourra voyager pour les fêtes. On fait le point sur ce qui circulera – ou non – en cette journée de réveillon de Noël.

Lire aussi

SNCF : grévistes en baisse mais pas d'amélioration

Alors que le taux de grévistes ne cesse de baisser du côté de la SNCF, il reste toutefois suffisant (notamment du côté des conducteurs) pour faire en sorte que la compagnie ferroviaire prévienne que le trafic soit encore toujours "très perturbé", avec deux TGV sur cinq en circulation. Il y a cependant moins d’Ouigo que ce lundi, avec deux rames sur cinq en circulation. Pour partir à l’international aussi, il faut s’armer de patience. Si du côté de l'Eurostar le service est "normal", il n’y a que deux Thalys sur trois, un train sur trois pour le Lyria (liaison France-Suisse), la moitié des Ellipsos (liaison France-Espagne) et 1 train sur 3 pour l'Alleo (liaison France-Allemagne). Un TGV sur trois permet de se rendre de France en Italie.

Pour les TER non plus, pas d'amélioration. Au contraire. La SNCF fait état de 4 liaisons TER sur 10, d'ailleurs "essentiellement" assurées par autocars, et un cinquième seulement de Transiliens. Et exceptionnellement, en cette veille de Noël, les lignes "fermeront de manière anticipée en fin de journée" pour ne redémarrer que le "25 décembre en début d'après-midi sur la majorité".

Et côté RATP ?

En Ile-de-France, où deux lignes de RER sont exploitées en commun par la RATP et la SNCF, le trafic reste similaire. On compte 1 RER A sur 2 en moyenne uniquement "aux heures de pointe" (6h30/9h30, 16h30/19h30). Si un tiers des RER B sont sur le pont, la fameuse interconnexion à la gare du Nord reste "suspendue". 

Côté métro, pas de surprise. Seules les deux rames automatiques circulent normalement, à savoir la 1 et la 14. Les lignes 4, 7, 8, 9 et 10 sont également ouvertes, mais seulement en heures de pointe et ne desserviront qu'une minorité de stations. La 2 et la 11, fonctionneront partiellement pour la pointe du matin et la ligne 3 pour la pointe du soir, précise la régie. Comme depuis vingt jours maintenant, les lignes 3bis, 5, 6, 7bis, 12 et 13 seront fermées. 

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Le trafic reste quant à lui "normal" pour les trams 2, 5, 6, 7 et 8 et "quasi normal" sur les lignes 1, 3a et 3b. Côté route, deux bus sur trois sont assurés selon la RATP. Quant à ceux qui permettent l'accès aux aéroports, bonne nouvelle : la circulation est "normale" pour l'Orlybus et le Roissybus. La RATP annonce d'ores et déjà que le trafic sera également "très réduit" le jour de Noël. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent