Grève à la SNCF : près de trois TGV et Intercités sur cinq prévus les 23 et 24 décembre sont supprimés

Grève à la SNCF : près de trois TGV et Intercités sur cinq prévus les 23 et 24 décembre sont supprimés

TRANSPORTS - La SNCF va supprimer 59% des TGV et Intercités prévus les 23 et 24 décembre à cause de la grève des cheminots, et 48% des voyageurs ayant réservé devront en conséquence échanger leur billet, a-t-elle indiqué jeudi.

Des trains, mais pas pour tout le monde. En raison des grèves contre la réforme des retraites, la SNCF va supprimer 59% des TGV et Intercités prévus les 23 et 24 décembre. Par conséquent, 48% des voyageurs ayant réservé vont devoir échanger leur billet.

La compagnie est contrainte d'annuler davantage de trains que dans le week-end du 20 au 22 (50% en moyenne), ses "ressources (...) étant plus contraintes, notamment sur les postes d'aiguillage", a-t-elle expliqué dans un communiqué.  La SNCF a privilégié les trains les plus demandés et les rames à la plus grande capacité. Dans la pratique, 52% des 400.000 clients ayant réservé sur ces deux dates auront un train garanti, mais quelques-uns avec un horaire modifié car leur rame sera couplée avec le train précédent ou le suivant.

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Lire aussi

"Effectuer la démarche le plus tôt possible"

En revanche, "48% des clients sont invités à échanger leur billet pour réserver dans un train dont la circulation est garantie", a noté la compagnie publique. Il leur est demandé d'effectuer la démarche le plus tôt possible pour trouver de la place, a-t-elle conseillé. Les clients sont contactés individuellement par courriel ou SMS et doivent absolument avoir une réservation pour pouvoir monter dans un train, a insisté la SNCF. L'échange est "simple (...), sans frais et sans surcoût sur la même destination quelle que soit la date choisie", selon la SNCF.

Lire aussi

Quid des 25 et 26 décembre ? Les trains circulant ces deux jours seront annoncés vendredi, a précisé un porte-parole. La SNCF tente en période de grève de mettre sur pied des programmes de circulation de "trains garantis", bâtis en fonction d'"hypothèses" de disponibilité du personnel, avait expliqué mardi la directrice générale de SNCF Voyages, Rachel Picard.

Pour le week-end de départ en vacances de Noël jusqu'au dimanche 22, elle avait assuré que la compagnie aurait la capacité de transporter tous les passagers ayant déjà réservé un billet de TGV ou d'Intercités. Dans la pratique, seuls 67% des voyageurs ont eu leur train confirmé ou changé d'horaire. Les 32% restants doivent échanger leurs billets eux-mêmes, tâche souvent fastidieuse, voire impossible, selon de nombreux témoignages reçus à l'AFP.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter