Harcelée sur Twitter après avoir témoigné contre Denis Baupin, Cécile Duflot porte plainte

Social

Toute L'info sur

L'affaire Denis Baupin

CYBER HARCÈLEMENT - Après avoir témoigné durant le procès en diffamation opposant Denis Baupin à des médias et à ses accusatrices, la directrice générale d'Oxfam France a reçu de nombreux messages d'insultes à caractère sexuel sur Twitter. Son avocat a annoncé qu'elle portait plainte.

L'affaire du club du LOL a mis en lumière un des côtés sombres du réseau social Twitter : le harcèlement en groupe à l'encontre de victimes majoritairement féminines. Si les révélations datent d'il y a quelques années, le phénomène existe malheureusement toujours. L'ancienne ministre Cécile Duflot en a fait les frais ces derniers jours et a décidé de porter les faits devant la justice. 

"Je viens de déposer une plainte dans l’intérêt de Cécile Duflot, suite au harcèlement concerté dont elle a été victime ces derniers jours sur Twitter", a annoncé son avocat Me Tewfik Bouzenoune.

L'ancien cheffe du parti EELV a été la cible d'une attaque concertée : le même message d'insultes à caractère sexuel, particulièrement violent, reçu "toutes les heures". "Imparable, adresse à chaque fois différente, inbloquable", regrette-t-elle. Les premières insultes ont été envoyées jeudi 8 février, après qu'elle a témoigné au tribunal dans le cadre du procès en diffamation intenté par Denis Baupin, contre plusieurs médias. Un récit poignant qu'elle avait déjà relaté, mais sous le sceau de l'anonymat,  à la police en 2016, ainsi qu'à France Inter et Mediapart.

Dans un premier temps, Cécile Duflot ne pensait pas porter plainte mais avait appelé à l'aide "tous les ligueurs du trash lol repentis". C'est finalement Damien Liccia, fondateur de l'agence de communication IDS, spécialisée dans l’analyse des données qui est venu à son secours. Dans un thread très détaillé, il a apporté les résultats de son enquête sur la source des attaques. Il dévoile notamment que les tweets proviennent d'une ferme de comptes qui s'est également attaqué à d'autres personnalités françaises.

Cécile Duflot a tenu à le remercier sur Twitter en soulignant que son "enquête a motivé cette plainte".

Quant au procès intenté par Denis Baupin, la procureure a requis vendredi la relaxe de Mediapart et de France Inter ainsi que des femmes l'ayant accusé d'agression sexuelle ou de harcèlement, tous poursuivis en diffamation. Le jugement a été mis en délibéré au 19 avril.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter