Immeubles effondrés à Marseille : un élu propriétaire d'un appartement insalubre démissionne

Social

Toute L'info sur

Marseille sous le choc après l’effondrement de trois immeubles du centre-ville

DÉMISSION - Suite au drame survenu le 5 novembre dernier à Marseille, le problème des logements insalubres de la cité phocéenne a éclaté au grand jour. Un élu propriétaire d'un de ces logements a annoncé sa démission ce samedi.

Depuis l’effondrement de plusieurs immeubles rue d'Aubagne à Marseille, des élus marseillais propriétaires d'appartements insalubres ont été contraints de démissionner. Ce samedi, un troisième élu de la ville lui aussi propriétaire d'un appartement à Marseille a annoncé sa démission, a appris Reuters auprès de la collectivité territoriale. Son nom ? Bernard Jacquier, vice-président de la métropole d'Aix-Marseille-Provence.

Lire aussi

"J'ai accepté ce jour la démission présentée par Monsieur Bernard Jacquier, 20e vice-président de la métropole

Aix-Marseille-Provence, délégué à la Commande publique et à la Commission d'appel d'offres", a indiqué dans un communiqué la présidente LR de la métropole, Martine Vassal.

L'élu démissionnaire, avocat en droit immobilier de profession, est le propriétaire d'un appartement insalubre à la Belle-de-Mai, dans les quartiers nord de Marseille, selon le journal La Marseillaise qui a révélé l'affaire.

Voir aussi

Le président de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier, avait déjà pris la décision jeudi de suspendre deux

vice-présidents de leur fonction après l'effondrement de plusieurs immeubles à Marseille qui a fait huit morts le 5

novembre. La mesure visait Xavier Cachard, le propriétaire d'un appartement dans l'un des immeubles effondrés, et l'adjointe au maire de Marseille en charge du logement et de la rénovation urbaine, Arlette Fructus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter