INFO LCI - Appel à la grève dans les stations de ski ce samedi : des dizaines de stations concernées

INFO LCI - Appel à la grève dans les stations de ski ce samedi : des dizaines de stations concernées
Social

MOUVEMENT SOCIAL - En pleine saison de ski, le fonctionnement des stations de ski pourrait être perturbé ce 15 février par des appels à la grève des syndicats FO et CGT. Selon nos informations, FO a décidé de maintenir son préavis de grève suite à l'échec des négociations avec le gouvernement, voire de le reconduire. Au sein des stations cependant, peu d'inquiétude.

Dans les stations de ski, les actions prévues par FO le 15 février prochain auront bien lieu, nous apprend l'organisation syndicale,. La semaine dernière, les syndicats FO et CGT du secteur des remontées mécaniques avaient appelé à des débrayages dans plusieurs stations de ski de France en opposition à la réforme de l’assurance-chômage et à ses conséquences sur le calcul des allocations pour les contrats saisonniers. 

Des dizaines de stations concernées

FO a déjà déposé des préavis de grève dans plusieurs stations de ski, dont "le nombre ne cesse de croître", indique le syndicat.  Voici les stations concernées par département selon les syndicats : 

>> En Savoie  : Les Arcs, Tignes, La Plagne, Courchevel, Méribel Alpina, Val d'Isère,  La Rosière, Val Fréjus, Val Cenis, Les Sybelles

>> En Isère : Val d'Isère (Les Deux Alpes, Alpe d’Huez, Chamrousse)

Lire aussi

>> En Haute-Savoie : Chamonix, La Clusaz, Avoriaz, Les Gets

>> Dans les Hautes Alpes : La Meije, Serre Chevalier, Les Stations du Queyras, Risoul, Les Orres, Pra-Loup (04), Puy St Vincent, Orcières

>> Dans les Pyrénées : Grand Tourmalet, Ax Trois Domaines, Font Romeu, Piau Engaly 

>> Dans les Vosges : Gerardmer

>> Dans le Jura : Monts Jura 

La CGT a également déposé des préavis de grève dans d'autres stations : 

>> En Savoie : Les Menuires, Val Thorens, Valmorel, Tignes, Valloire, Les Karellis, St Colomban des Villards, Valmeinier, Savoie Grand Revard

>> En Haute-Savoie : Flaine, Les Carroz, Megève, Grand Bornand, Val d’Arly

>> Dans le Massif Central : Le Lorian 

>> Dans les Alpes du Sud : Montgenèvre, Serre Chevalier, Risoul, Vars, Val d’Allos

>> Dans les Pyrénées : Cambre d'Aze, Porté Puymorens, Les Angles, Formiguères, Font Romeu Pyrénées 2000, Grand Tourmalet, Cauterets, Luz Ardiden, Val Louron  et Altiservice St Lary

Les stations de Savoie les plus touchées

Les stations les plus touchées seront celles de Savoie, avec plus d'un quart de saisonniers grévistes, a détaillé à LCI Eric Becker, secrétaire fédéral Transports de FO. Le domaine skiable d'Avoriaz est lui aussi largement impacté, avec a priori un tiers des salariés en grève. Sur les autres, au maximum un quart des effectifs cesseront le travail, selon les estimations du syndicat. Des grévistes qui resteront malgré tout mobilisables : "Ils mettront un brassard mais resteront à proximité de leur lieu de travail pour aider au besoin". 

L'un des objectifs, a expliqué à LCI Eric Becker, est d’interrompre le fonctionnement des remontées mécaniques 2 à 3 heures par jour. Le syndicat réfléchissait à d’autres actions parallèles, peut-être "moins pénalisantes pour les vacanciers", telles que des opérations sur des péages, des barrages filtrants et des distributions de tracts. Il y aura peu de barrages filtrants, seulement 3 ou 4 sur l'ensemble des stations, nous confirme Eric Becker.

FO, qui souhaitait à l'origine s'en tenir à une journée de grève, réfléchit désormais à reconduire le mouvement : "Il faut taper plus fort" face à "la marche arrière" du gouvernement, affirme le secrétaire fédéral. 

Filtrages et tracts pour la CGT

Du côté de la CGT, sont prévues des actions "sous la forme d'arrêts de travail, de rassemblements dans les stations ou sur les routes menant aux stations", selon un communiqué. "Nous faisons un appel à l'intention de tous les salariés des stations qui ont un emploi de saisonnier : les remontées mécaniques mais aussi l'hôtellerie, la restauration..." détaille pour LCI Kader Bengueche, secrétaire général CGT Transports. 

Le syndicat a l'intention de se concentrer sur des opérations de filtrages au niveau des accès routiers et de distribution de tracts : "On cherche à sensibiliser les touristes et non à perturber leurs vacances". À l'instar de FO, la CGT a décidé de durcir le ton et appelle aujourd'hui à une grève à durée illimitée. 

En vidéo

Le Grand format : Partir au ski sans trop dépenser, c’est possible

Objet de la discorde : l'assurance chômage

Les grévistes protestent contre la réforme des retraites mais surtout contre celle de l’assurance-chômage qui va toucher les contrats saisonniers, estimés par FO à 17.000 dans le secteur des retombées mécaniques et travaillant en moyenne trois mois et demi par an dans les stations. "Nous regrettons de n’avoir trouvé pour l’instant aucune volonté de déroger à la réforme du chômage qui va impacter considérablement les salariés saisonniers dès le mois d’avril (...), que la seule voie de secours présentée soit celle de la formation", déplore FO Transports dans un communiqué.

La réforme de l’exécutif prévoit notamment des nouveaux modes de calcul des indemnités chômage à partir du mois d’avril, non plus sur les seuls jours travaillés, comme c’est le cas aujourd’hui, mais sur le revenu mensuel. Cela provoquerait pour les contrats saisonniers une perte de 20 à 40 % d’indemnisations par rapport à leur situation d’avant, selon la CGT, voire une perte totale. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent