Réforme des retraites : le trafic beaucoup plus perturbé sur les routes pour le deuxième jour de grève

Réforme des retraites : le trafic beaucoup plus perturbé sur les routes pour le deuxième jour de grève
Social

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

PERTURBATIONS - Contrairement à la journée de jeudi, lors de laquelle les Franciliens avaient pris leurs dispositions, la circulation est extrêmement perturbée ce vendredi avec près de 360 kilomètres de bouchons en Île-de-France, alors que le trafic est également dense dans les périphéries de Bordeaux, Lyon et Nantes.

Après une forte journée de mobilisation jeudi contre la réforme des retraites, la mobilisation se poursuit ce vendredi avec une situation beaucoup plus compliquée sur les routes d'Île-de-France. Alors que le cumul de bouchons était relativement faible jeudi, les Franciliens ayant pris leurs précautions, la situation est totalement différente ce vendredi.

Le site informant sur l'état du trafic en Île-de-France, Sytadin, indique à 8h30 un cumul de bouchons atteignant 360 kilomètres. Un chiffre qui augmente sans cesse depuis le début de la matinée et un état du trafic "exceptionnel pour cette heure-ci", alors que seuls 200 kilomètres de ralentissements sont observés en temps normal.

D'importants bouchons près de Nancy

Une grande partie des bouchons se concentre autour de la petite couronne de Paris, notamment du côté de Bobigny, Gennevilliers ou encore Nanterre. La situation est tout aussi complexe au niveau des transports en commun, avec dix lignes de métro fermées (2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13), 1 métro sur 3 sur les lignes 4 et 7, 1 sur 4 sur la ligne 8 et 1 sur 2 sur la ligne 9, entre Nation et Mairie de Montreuil.

Sur le plan national, d'importants bouchons sont également à signaler sur l'A31 et l'A33 en direction de Nancy, dus à des opérations escargots. Dans la région de Toulouse, le trafic est également dense à l'approche du périphérique avec des ralentissements notamment à l'entrée de la ville, au sud. Une situation néanmoins moins problématique que celle du 5 décembre, qui avait vu une opération escargot autour de la Ville rose, notamment au niveau de la rocade.

Lire aussi

Le trafic est également perturbé autour de Bordeaux, Lyon ou encore Nantes, où le pont de Cheviré est notamment bloqué en raison d'une manifestation de Gilets jaunes. Dans ces trois grandes villes, l'état du trafic était beaucoup plus fluide au premier jour de la mobilisation, le 5 décembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent