SNCF, trafic aérien, circulation... A quoi s'attendre pour les retours de vacances ce week-end ?

SNCF, trafic aérien, circulation... A quoi s'attendre pour les retours de vacances ce week-end ?
Social

Toute L'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

CIRCULATION - Selon les prévisions de la SNCF, les trains devraient circuler presque normalement ce week-end des 4 et 5 janvier 2020. Bison futé annonce pour sa part des difficultés sur certaines régions, notamment en Auvergne-Rhône Alpes et en Ile-de-France. Le trafic aérien devrait, lui, être normal.

Une grève qui continue et qui pourrait s'intensifier, mais des trains qui pourraient circuler presque normalement ce week-end. De quoi réjouir les usagers qui n'en peuvent plus de galérer et qui s'épargneraient bien des heures d'attente et de recherches de solutions in extremis pour regagner leur domicile. 

A en croire les prévisions de la SNCF, les TGV devraient bien rouler vendredi, samedi et dimanche 5 janvier et permettre aux quelque 800.000 voyageurs attendus dans les trains de se déplacer sur le réseau. "Des améliorations significatives sont à noter pour le week-end de retour des vacances du 3 au 5 janvier avec notamment 2 TGV sur 3, et un trafic quasi normal samedi 4 janvier sur les liaisons Paris - Lyon, Paris - Marseille et Paris – Lille, et un trafic quasi normal dimanche 5 janvier sur les liaisons Paris - Nancy, Paris - Metz, Paris - Strasbourg et Paris - Luxembourg", annonce ainsi vendredi la SNCF dans un communiqué de presse. 

SNCF : des places de dernière minute à petit prix

"Tous les TGV INoui, Ouigo et Intercités qui circulent jusqu’au 8 janvier 2020 inclus sont garantis et visibles sur l’Assistant SNCF, sur OUI.sncf et tous les autres canaux de vente. Tous les clients sont recontactés et informés dès aujourd’hui de la circulation de leur train par mail et SMS, mais le voyage est confirmé et garanti pour la plupart d’entre eux", assure la SNCF. Le service Junior et Cie reprend, permettant à plus de 5000 enfants de voyager ce week-end.

Pour ceux dont le train est supprimé, ils "ont la possibilité de se reporter dans un train dont la circulation est garantie. Les échanges et annulations sont sans frais et sans surcoût", précise la SNCF. "Les clients ne voyageant plus sont invités à annuler leur billet en ligne et sans frais pour libérer leur place".

L'entreprise fait ainsi savoir aux personnes potentiellement intéressée que "des places sont encore disponibles chaque jour dans les TGV et Intercités" et invite les usagers à regarder fréquemment le site ou l'application. "D'autres clients annulant leurs voyages jusqu'à la date de départ, les places sont ainsi libérées et de nouveau accessibles pour les échanges ou les réservations". Ces places de dernière minute sont alors disponibles à petits prix : 130 000 places à moins de 40 euros ont été mises à disposition des clients pour des voyages entre le samedi 4 janvier et le mercredi 8 janvier.

Samedi : 7 TGV sur 10 / Dimanche : 2 TGV sur 3

Mais combien de trains circulent exactement ? La SNCF annonce 7 TGV sur 10 samedi (trafic quasi normal sur les liaisons Paris – Lyon et Paris – Marseille) et 2 TGV sur 3 dimanche (trafic quasi normal sur les liaisons Paris - Nancy, Paris - Metz, Paris - Strasbourg et Paris – Luxembourg et trafic normal sur l’axe TGV Nord). Plus de détails concernant le reste du réseau : 

Samedi 4 janvier : 

Transilien : 1 train sur 5 en moyenne

TER : 1 circulation sur 2 en moyenne

Ouigo : 7 trains sur 10

Intercités : aucune circulation sur le service de nuit, 2 trains sur 5 pour les Intercités de jour

Le trafic international sera perturbé :

Eurostar : 9 trains sur 10, Thalys : 4 trains sur 5, Lyria (Liaison France – Suisse) : 1 train sur 2, TGV INOUI vers l’Italie : 2 trains sur 3, SNCF-DB en coopération pour ALLEO (Liaison France – Allemagne) : 1 train sur 2, RENFE-SNCF en coopération pour Elipsos (Liaison France – Espagne) : 1 train sur 2.

Dimanche 5 janvier :

Transilien : 1 train sur 5 en moyenne

TER : 1 circulation sur 2 en moyenne

Ouigo : 4 trains sur 5

Intercités : aucune circulation sur le service de nuit, 1 train sur 2 pour les Intercités de jour

Le trafic international sera (toujours) perturbé :

Eurostar : 7 trains sur 8, Thalys : 4 trains sur 5, Lyria (Liaison France – Suisse) : 2 trains sur 5, TGV INOUI vers l’Italie : 3 trains sur 5, SNCF-DB en coopération pour ALLEO (Liaison France – Allemagne) : 1 train sur 2, RENFE-SNCF en coopération pour Elipsos (Liaison France – Espagne) : 1 train sur 2.

Voir aussi

Circulation difficile sur les routes dans certaines régions

Concernant les autoroutes et routes françaises, Bison Futé prévoit pour l'instant une circulation normale vendredi et dimanche. Samedi, certaines régions devraient voir se cumuler des bouchons. 

Ainsi, le 4 janvier, la circulation sera dense entre les Alpes du Nord et l’Île-de-France. Les axes permettant de quitter les stations de sports d’hiver et les grandes vallées alpines seront chargés mais les encombrements devraient être de niveau modeste. Il en sera de même au nord de Lyon pour remonter vers le Nord.

Bison Futé recommande aux automobilistes de rejoindre ou traverser l’Île-de-France avant 14 heures, d'éviter l’autoroute A6 entre Lyon et Beaune de 11 heures à 19 heures, d'éviter l’autoroute A43 entre Chambéry et Lyon de 10 heures à 13 heures, et

d'éviter de quitter ou rejoindre les grandes métropoles entre 11 heures et 18 heures.

Par ailleurs est précisé que "le retour d’Italie par le passage du tunnel du Mont-Blanc(N205) sera dense, entre 15h et 20h (attente supérieure à 30 min)". 

Trafic aérien normal ?

Le trafic aérien ne devrait pas connaître de perturbations significatives. Le 27 décembre, le SNPL, syndicat de pilotes majoritaire en France, a annoncé la levée de son préavis de grève pour la journée du 3 janvier en raison des "avancées significatives" obtenues du gouvernement concernant la réforme des retraites.

Le SNPL a obtenu la garantie que les pilotes de ligne pourront partir à taux plein à 60 ans ainsi que le maintien de la caisse de retraite du personnel navigant (CRPN), caisse autonome dotée de 5 milliards d'euros de réserves et menacée de disparition dans le cadre du projet de fusion des 42 régimes existants dans un "système universel" par points.

Le syndicat avait déposé le 18 décembre son préavis de grève appelant "l'ensemble des pilotes des entreprises de travail et de transport aérien relevant de la législation française" à cesser le travail le 3 janvier. Quatre syndicats d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa PNC, Unac et UNPNC) ont également suspendu leur appel à la grève le 3 janvier devant les concessions obtenues du gouvernement en début de semaine. D'autres syndicats de navigants (le Spaf pour les pilotes et le SNGAF pour les hôtesses et stewards) maintiennent toutefois leur appel.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent