Vandalisé le 1er décembre, l'Arc de Triomphe a été rénové pour les cérémonies du 8-Mai

Social
RESTAURATION - Alors que les commémorations du 8 mai 1945 débutent, l'Arc de Triomphe a retrouvé sa splendeur après avoir été singulièrement dégradé lors d'une journée de manifestation des Gilets jaunes, le 1er décembre dernier.

Les image de l'Arc de Triomphe vandalisé avaient ému la France entière. Le 1er décembre dernier, les Gilets jaunes s'introduisaient, cassaient et taguaient l'intérieur du célèbre monument des Champs-Elysées. Des dégâts évalués à 1,2 million d'euros. Mais alors qu'ont lieu ce mercredi les commémorations du 8 mai 1945, le symbole de l'Histoire de France a retrouvé sa splendeur d'antan. 


Cinq mois après les faits, les stigmates de l'arc de Triomphe ont disparu, grâce à la mobilisation, et les touristes . La Marseillaise, célèbre sculpture qui trônait au premier étage, a été restaurée grâce aux associations d'anciens blessés de guerre. Les tags ont disparu des murs, et la maquette du monument datant de la fin des années 30 a repris sa forme initiale. 

Le périmètre sécurisé pour les commémorations

En tout, 15 personnes ont été condamnées après la journée de violences orchestrée par les Gilets jaunes du 1er décembre dernier. Un épisode que la préfecture de police ne veut pas voir se reproduire, alors des précautions ont été prises : des manifestations ont été interdites dans certains secteurs-clés de la capitale, notamment autour de la place de l'Etoile et dans un large périmètre incluant la place de la Concorde ainsi que le palais de l'Elysée.

En vidéo

Arc de Triomphe : au cœur des violences du samedi 1er décembre

Cet arrêté préfectoral est justifié par "l'organisation de cérémonies solennelles qui ne sauraient être troublées par des manifestations revendicatives", indique la préfecture dans un communiqué. "Le contexte social actuel tendu, marqué par la récurrence de manifestations violentes durant lesquelles les forces de l'ordre sont systématiquement prises à partie par une frange radicale de manifestants", est également avancé par le préfet de police Didier Lallement. 


Mais pas de quoi freiner certains Gilets jaunes, qui ont appelé à se rassembler au pied de l'arc de Triomphe, où Emmanuel Macron devrait déposer, comme le veut la tradition, une gerbe sur la tombe du Soldat Inconnu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter