La grève a coûté en moyenne 233 euros par salarié aux entreprises parisiennes, selon le Medef

La grève a coûté en moyenne 233 euros par salarié aux entreprises parisiennes, selon le Medef
Social

Toute L'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

COMBIEN CA COÛTE - La grève qui dure depuis plus de 40 jours a coûté en moyenne 233 euros par salarié aux entreprises installées à Paris, selon les résultats d'un sondage réalisé par le Medef Paris auprès de ses adhérents.

Depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites, beaucoup d'entreprises ont pris des mesures d'accompagnement de leurs salariés, notamment pour pallier les perturbations dans les transports ou les établissements scolaires. Elles sont ainsi plus de la moitié (55%) à avoir financé des solutions alternatives, selon un sondage diffusé mercredi par le Medef Paris et réalisé auprès de ses adhérents.

Plus d'un tiers (36%) ont ainsi pris en charge des places de coworking, pour en moyenne 20 euros par jour et par salarié, 19% ont participé au financement de moyens de transports alternatifs (taxi, VTC, covoiturage, etc.), tandis que 18% des entreprises sondées ont contribué à la location d'un logement à proximité du lieu de travail du salarié, soit une moyenne d'aide de 76 euros par nuit dans Paris. Enfin, 4% ont aidé leurs salariés à financer une solution de garde d'enfant alternative. Sur le plan de l'organisation du travail, plus de la moité des entreprises (58%) ont utilisé le télétravail en moyenne 1,5 jour par semaine, 42% ont aménagé les horaires de travail et 65% ont reporté des réunions prévues à l'extérieur du lieu de travail. 

Lire aussi

Vers un ralentissement de l'économie

Interrogé sur LCI, Jean-Louis Schilansky, président du Medef Paris, note que les entreprises se sont adaptées : "Dans certaines entreprises, les salariés ont beaucoup de mal à venir au travail (...) elles ont pris en charge des coûts subis par les salariés, soit le fait de venir en voiture, le parking, le covoiturage. Certains ont payé des nuits d’hôtel, des gardes d’enfant, pour continuer à travailler, tout simplement. Et donc au total, quand on consulte les entreprises parisiennes, c’est un coût de 233 euros par salarié."

De là à dire que certaines entreprises auront du mal à se relever de cette grève ? "C’est indéniable" assure à LCI Jean-Louis Schilansky. "C’est notamment dans le commerce, dans la restauration, ceux qui sont les plus fragiles vont avoir beaucoup de mal à passer cette période-là. Et au-delà de celles qui ont des difficultés directes, quand on les consulte, les grèves retardent les embauches. Soit un ralentissement de l’économie indéniable."

Le sondage a été réalisé le 13 janvier auprès des près de 10.000 entreprises adhérentes du Medef Paris, dont environ 1.000 ont répondu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent