La moitié des jeunes Français de 15 à 25 ans connaissent des difficultés financières

La moitié des jeunes Français de 15 à 25 ans connaissent des difficultés financières

Social
DirectLCI
PAUVRETÉ - Alors que près d'un tiers des Français sont confrontés à la pauvreté, pas moins de la moitié des jeunes âgés de 15 à 25 ans affirment connaître des difficultés financières, selon une étude d'Ipsos pour le Secours populaire.

La pauvreté progresse dans de nombreux pays riches, et la France n'échappe pas à la règle, loin de là. Ce vendredi, une enquête Ipsos pour le Secours populaire montre que les jeunes sont particulièrement impactés. Près de la moitié des jeunes Français entre 15 et 25 ans, connaissent des difficultés financières qui leur empêchent d'accéder à la culture, se déplacer, se soigner et de se nourrir sainement. 

En vidéo

Plan de lutte contre la pauvreté : ce que nous devons retenir

Un tiers des jeunes Français connaissent des difficultés pour se soigner ou payer leur loyer

Au cours de cette enquête menée dans quatre pays européens : Grande-Bretagne, Italie, France et Pologne, il apparaît que  48% des jeunes Français interrogés disent avoir du mal à s'acheter des vêtements convenables. Environ un tiers d'entre eux ont aussi des problèmes financiers pour payer certains actes médicaux ou encore pour régler leur loyer. Des difficultés qui concernent plus les filles que les garçons et qui sont davantage ressenties par des jeunes actifs et demandeurs d'emploi que par les étudiants, précise l'étude. 


Plus de la moitié (59%) des jeunes Français dépendent de l'aide de leurs parents pour subvenir à leurs besoins, y compris lorsqu'ils ont un emploi. Et plus d'un tiers d'entre eux, vivent chez chez leurs parents ou un proche pour économiser un loyer. Des chiffres également constatés sur le terrain, par le Secours populaire. "On voit de plus en plus de jeunes frapper à la porte de notre association pour demander une aide matérielle ou morale", a commenté, Christian Lampin, l'un des secrétaires nationaux du Secours populaire à l'AFP. "Depuis deux ans, on a quasiment doublé nos antennes de distribution de nourriture pour les étudiants par exemple", dit-il. 

Ces chiffres concernent les jeunes Français mais les jeunes Européens ne sont pas non plus ménagés : 46% des jeunes britanniques peinent à se cultiver ou se divertir et la moitié a des difficultés à manger sainement. Quant à l'hébergement familial "choisi" pour économiser un loyer, c'est le cas de 60% des Italiens, 55% des Polonais et 47% de Britanniques. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter