"Le Stream Reconductible", ce collectif de streamers qui jouent pour soutenir la grève contre la réforme des retraites

"Le Stream Reconductible", ce collectif de streamers qui jouent pour soutenir la grève contre la réforme des retraites
Social

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

MOBILISATION - Leur "stream" de jeux vidéo sur la plateforme Twitch a permis de remplir massivement la principale caisse de grève. Ce mercredi, la cagnotte lancée, en soutien aux salariés mobilisés contre la réforme des retraites, par les membres du collectif "le Stream Reconductible" avait dépassé les 132.000 euros.

Après la grève, au tour du "stream" d'être reconductible ? Tandis que certains occupent des raffineries et d’autres des palais de justice, eux se relaient sur le net. Depuis le 5 décembre, un collectif s’est créé sur la plateforme en ligne Twitch, où ils tiennent un live afin de "relayer les actualités de luttes" et "récolter des fonds" pour alimenter une caisse de grève intersyndicale. Jouant à des jeux vidéo en direct du jeudi au samedi, et évidemment lors des journées de manifestation, ils ont d’ores et déjà créée une zone de lutte parallèle. Et fait grimper la cagnotte à plus de 132.000 euros.

Lire aussi

Une lutte en ligne "accessible à tous"

On se rend sur ce "stream", hébergé sur une plateforme de diffusion en direct, comme on irait sur un piquet de grève. Géré par une "trentaine" de streamers et streameuses de spécialités variées",  comme l’indique leur site de présentation, ils se disent "solidaires du mouvement social en cours et des mobilisations". Venus en majorité de YouTube, ils sont épaulés par plus de 60 volontaires qui aident "à la technique, à la modération, à la planification et à la communication", afin de rendre la lutte "accessible" au plus grand nombre.

La chaîne du Stream Reconductible a été lancée dès la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Dessus, on y diffuse des jeux vidéo, oui, mais pas toujours de façon anodine. Benjamin Patinaud, aka"Bolchegeek" sur YouTube, tente d’avoir une "petite approche politique" lors des parties, comme il en témoigne auprès de l’AFP. "Par exemple, quand on a joué à un jeu d'infiltration de multinationale, on a fait comme si on infiltrait BlackRock." 

Une diffusion qui ne s’arrête pas là. Derrière leur webcam, les membres varient les contenus et interagissent en direct avec les personnes présentes dans le "chat". Des conversations autour de l’actualité et des témoignages, afin de "rappeler toute la dimension riche, fertile et inventive, propre aux mouvements de grève". 

Voir aussi

Le "plus gros don" à la caisse de solidarité envers les grévistes

Objectif de ces heures passées derrière son écran? Réaliser un réel "Téléthon pour soutenir la grève", comme le décrit Quineapple, youtubeuse de 33 ans, auprès de l'AFP. Une stratégie qui fait ses preuves. D’après le site du Stream Reconductible, ce sont plus de 132.000 euros qui ont été récoltés. De l'argent reversé à la caisse de grève principale, celle lancée par l’intersyndicale de CGT Info'Com. Le secrétaire général de cette dernière assure d’ailleurs avoir reçu, lundi 13 janvier, 103.444 euros. Le "plus gros don reçu depuis le lancement du mouvement". Alors, jusqu'à quand cette lutte en ligne aura-t-elle lieu? Tout est dans le slogan : "Ça s'arrêtera quand ils s'arrêteront."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent