Les Restos du cœur s'inquiètent d'accueillir de plus en plus d'étudiants

Les Restos du cœur s'inquiètent d'accueillir de plus en plus d'étudiants
Social

PRÉCARITÉ - Les Restos du cœur lancent ce mardi leur campagne d'hiver de distribution de repas, et s'inquiètent de recevoir de plus en plus d'étudiants en situation de précarité. Au total, 51% des bénéficiaires ont moins de 26 ans, 39% sont mineurs et 12% ont entre 18 et 25 ans.

"On accueille de plus en plus de jeunes et parmi eux, de plus en plus d'étudiants" s'inquiète le président des Restos du cœur, Patrice Blanc, alors que débute ce mardi la campagne hivernale. "La moitié des jeunes que nous recevons ont des problèmes de logement précaire, notamment car les bourses ne permettent pas de faire face", ajoute-t-il auprès de l'AFP. Au Parisien, il a précisé : "Sur les quelque 110.000 jeunes de 18 à 25 ans que nous recevons en France, 24.000 sont des étudiants. C'est un chiffre qui a beaucoup augmenté ces dernières années."

Les étudiants viennent en effet de plus en plus grossir les rangs des quelque 900.000 bénéficiaires des Restos du cœur. 51% des bénéficiaires ont moins de 26 ans. Parmi eux, 39% sont mineurs, enfants de parents venant chercher un peu d'aide, et 12% ont entre 18 et 25 ans. Un chiffre en forte hausse puisqu'en 2010-2011, le pourcentage des 18-25 ans atteignait 8 %.

Lire aussi

20% des 18-24 ans sous le seuil de pauvreté

La précarité étudiante a été mise en lumière le 8 novembre dernier à Lyon lorsqu'un étudiant a tenté de s'immoler devant le Crous de la ville pour dénoncer la perte de sa bourse et ses conditions de vie. Selon l'Observatoire national de la vie étudiante (OVE), 20% des jeunes de 18 à 24 ans vivent sous le seuil de pauvreté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter