Gilets jaunes : à quoi s’attendre ce samedi 25 mai ?

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

ACTE 28 - Après plusieurs semaines de mobilisation en baisse, les Gilets jaunes pourraient être plus nombreux à manifester samedi 25 mai, à la veille des élections européennes. Sur les réseaux sociaux, davantage de personnes ont exprimé leur intérêt pour les différents événements organisés dans la capitale. En province, un rassemblement est notamment prévu à Amiens, ville natale d’Emmanuel Macron.

L’acte 27 des Gilets jaunes, le samedi 18 mai, avait été caractérisé par une participation historiquement basse, alors même qu’il marquait les six mois d’action du mouvement : 15.500 manifestants dont 1.600 à Paris au total. Dans l’ensemble, la participation diminue chaque samedi. Mais l’acte 28, samedi 25 mai, pourrait être marqué par un regain de la mobilisation, en raison notamment de la tenue, le lendemain, des élections européennes.

A Paris, plusieurs événements sont prévus. 

- Sur Facebook, plus de 3.000 personnes se disent intéressées par l’événement "Acte 28 Ultimatum 3 Appel Mondial à Paris !", qui pour l’heure ne précise pas de lieu de rendez-vous.  

- Un autre événement qui partira du métro Père-Lachaise à 10h30 ("Acte 28 Les Gilets jaunes ne lâcheront pas la démocratie!") intéresse lui plus de 2.000 personnes. Le cortège devrait se rendre jusqu’au Sacré Cœur, en passant par Bastille. 

- 2.500 personnes se disent aussi intéressées par un événement à 11h, boulevard des Batignolles. Mais le lieu pourrait changer à tout moment : "Participer à une manifestation déclarée, c'est collaborer avec leurs désirs de nous anéantir... l'effet de surprise est le seul moyen d'intensifier la pression, comme au début...", peut-on lire sur sa page Facebook.

- Un autre événement, "Acte 28 ! Ultimatum 3 (Tous en noir)" réunit pour sa part 1.500 personnes, sans avoir indiqué de lieu précis.

Sans donner plus d’informations, "La France énervée", page d’Eric Drouet, a par ailleurs posté une photo de la tour Eiffel avec une heure, 9h. C'est finalement sur l'avenue de la Grande armée que vont converger les cortèges désirant des manifestations sauvages. 

Lire aussi

La préfecture a de son côté déployé son dispositif classique, en interdisant notamment les manifestations sur les Champs-Elysées, autour de Notre-Dame ou encore autour de l’Assemblée nationale. Le dispositif policier sera toutefois renforcé par rapport aux semaines précédentes, avec 36 unités de forces mobiles, soit plus de 2.000 CRS et gendarmes mobiles positionnés à Paris et en petite couronne.

En vidéo

Six mois de Gilets jaunes : les moments forts en images

"Macron on vient te chercher chez toi" : rassemblement à Amiens

En dehors de la capitale, c’est à Amiens qu’un important rassemblement est prévu. La ville picarde n’a pas été choisie au hasard. Puisqu’il devient difficile d’approcher les lieux stratégiques à Paris, les Gilets jaunes ont donc décidé de prendre "la ville à Macron". Rendez-vous est donné dès 9h, à la gare. Une autre manifestation "pour aller chercher Macron" est prévue à 14h. "Le 25 mai se termine la campagne pour les élections européennes, censées mettre un terme "légitime" à la révolte des derniers mois. C'est donc ce jour-là qu'il nous faut montrer que le bouleversement que nous portons ne rentre dans aucune urne", écrivent les organisateurs. Sur Facebook, covoiturages et hébergements sont proposés pour permettre à un maximum de personnes de faire le déplacement.

Certains commerçants d’Amiens, inquiets, ont déjà pris leurs précautions, rapporte le Courrier Picard. France Bleu Picardie a également protégé sa devanture, après que les locaux de la radio à Reims ont été vandalisés la semaine dernière. Les transports en commun sont suspendus entre 12 heures et 18 heures, et le marché du centre-ville pourrait être annulé, détaille France 3. Par précaution, la préfecture de la Somme a décidé d’interdire le centre-ville aux manifestants.

En vidéo

Reims, victime de la violence de la mobilisation des gilets jaunes

Manifestations à Lille, Toulouse, Lyon...

Ailleurs en France, d’autres manifestations de moindre ampleur sont prévues. Un rassemblement est prévu à Lille, au départ de la place de la République à 13h. A Montpellier, une manifestation partira de la place de la Comédie à 14h, mais un peu moins de 600 personnes se sont, pour l’instant, dites intéressées. A Bordeaux, ce sont moins de 300 personnes qui ont exprimé un intérêt pour l'événement "Bordeaux dans la rue".

A Lyon aussi, les Gilets jaunes ont appelé à manifester. Là encore, la préfecture a interdit l’accès à l’hyper-centre, comme les semaines précédentes. L'accès à ce périmètre ne sera pas filtré, mais des contrôles pourront être effectués.

A Toulouse, où l’accès à la place du Capitole a été interdit, une manifestation est prévue à 14h au métro Jean-Jaurès. "Amenez vos cartes d’électeurs et vos prospectus électoraux", demandent les organisateurs, pour montrer leur détermination "même pendant les élections". Une autre manifestation est ainsi prévue le dimanche.

En plus des 36 unités de forces mobiles déployées à Paris, 46 unités seront mobilisées en région. Soit 5.000 CRS et gendarmes mobiles dans tout le pays pour ce 28ème samedi de manifestations.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter