Parcours, cortèges, sécurité... à Paris et en régions, ce qu'il faut savoir sur la grève du 5 décembre

Parcours, cortèges, sécurité... à Paris et en régions, ce qu'il faut savoir sur la grève du 5 décembre
Social

Toute L'info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

MANIFESTATIONS - 245 cortèges contre la réforme des retraites ont été déclarés dans toute la France pour ce jeudi 5 décembre. A Paris, l'ensemble des commerces seront fermés le long du parcours. Des dizaines de rassemblements sont également prévus en régions. On fait le point.

La mobilisation s'annonce forte, ce jeudi 5 décembre, dans plusieurs centaines de villes de France. Selon le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, 245 cortèges  défileront dans tout le pays à l'appel des différents syndicats qui protesteront contre la réforme des retraites. La CGT avance quant à elle, 300 cortèges : deux fois plus que pour les mobilisations contre la loi travail en 2016.

C'est à Paris que la mobilisation s'annonce la plus suivie... et la plus tendue. Les autorités s'attendent à la présence de Black Blocks et de "gilets jaunes radicaux" dans les cortèges. Selon le ministre de l'Intérieur, ils seront "quelques centaines" à Paris et peut-être quelques milliers sur l'ensemble du territoire national. 

Voir aussi

Le cortège et la sécurité à Paris

Le cortège parisien de la manifestation interprofessionnelle partira du Boulevard Denain, dans le 10e arrondissement de Paris, à 14h. Il passera par le Boulevard Magenta, la place de la République, le Boulevard Voltaire et ralliera la place de la Nation, avant une dispersion envisagée à 19h. Sur le parcours, diverses voies de circulation seront interdites aux véhicules. 

Ainsi, les restrictions de circulations s'appliqueront sur un très large périmètre parisien. A partir de 11h du matin, il sera impossible de circuler : Boulevard Rochechouart, boulevard de la Chapelle, rue Louis Blanc, quai de Jemmapes, boulevard Jules Ferry, avenue de la République, place de la République, boulevard SaintMartin, boulevard Saint-Denis, rue du Faubourg Saint-Denis, rue de l’Echiquier, rue Bergère, rue du Faubourg Montmartre, rue Cadet, rue de Rochechouart. 

A partir de midi, le périmètre d'interdiction concernera : Rue Louis Blanc, place du Colonel Fabien, boulevard de la Villette, boulevard de Belleville, rue de Ménilmontant, rue Sorbier, avenue Gambetta, place Gambetta, rue des Pyrénées ,rue d’Avron, boulevard Davout, boulevard Soult, rue du Colonel Oudot, avenue Daumesnil, rue de Picpus, boulevard de Picpus, avenue de Saint-Mandé, rue de Picpus, rue Sergent Bauchat, rue de Reuilly, rue Erard, place du Colonel Bourgoin, rue de Rambouillet, avenue Daumesnil, avenue Ledru Rollin, place Mazas, quai de la Râpée, pont Morland, boulevard Bourdon, rue de la Cerisaie, rue de l’Arsenal, rue Mornay, rue de Sully, quai des Célestins, rue du Petit Musc, rue Saint-Antoine, rue de Sévigné, rue du Parc Royal, place de Thorigny, rue de la Perle, rue Vieille du Temple, rue de Bretagne, rue Réaumur, rue Saint-Martin. La préfecture de police conseille ainsi aux automobilistes "de contourner très largement l’ensemble des zones concernées par la manifestation".

Lire aussi

Lire aussi

Le dispositif de sécurité sera annoncé par le préfet Lallement, dans l'après-midi, ce mercredi 4 décembre. Mais selon les chiffres annoncés par Christophe Castaner ce mercredi matin, il devrait être très conséquent. "Sur Paris, en moyenne, c'est 4/5.000 policiers et gendarmes pour les grandes manifestations", a-t-il déclaré. "Nous savons qu'il y aura beaucoup de monde dans les manifestations et nous connaissons les risques (...) J'ai demandé que systématiquement dès qu'il y aura des désordres, des émeutes urbaines, des violences, nous puissions interpeller tout de suite", a-t-il ajouté.

Le préfet de police a ordonné la fermeture de tous les commerces présents sur le parcours parisien, arguant d'un contexte social "des plus tendus" qui pourrait générer "violences et dégradations". "Les propriétaires ou exploitants des commerces, débits de boissons et restaurants" installés sur les boulevards menant des gares du Nord et de l'Est jusqu'à la place de la Nation "doivent procéder à leur fermeture jusqu'à la fin de la manifestation intersyndicale", prévue pour 19h, selon l'arrêté de la préfecture.

Ce dispositif avait déjà été mis en place pour la manifestation du 1er mai dernier qui avait connu, écrit la préfecture, "des violences et dégradations commises par des groupes de casseurs mobiles, déterminés, habitués et intéressés au butin". Il est aussi demandé aux commerçants de fermer "terrasses, contre-terrasses et étalages", qui doivent "être vidés de tout mobilier, équipement et aménagement commercial pouvant servir de projectile ou d'arme par destination". Les syndicats assurent de leur côté, que leurs services d'ordre seront "renforcés". "Mais notre rôle est bien de sécuriser les manifestants et non un rôle de police", a relevé Benoît Martin (CGT Paris). "On n'a pas des bataillons de catcheurs en réserve !", a ajouté Jacques Borensztejn (FO Paris).

Interdiction de rassemblement de "gilets jaunes" avenue des Champs-Elysées et autour de l'Elysée

Afin de prévenir tout débordement, le préfet de police de Paris a pris un arrêté interdisant tout rassemblement aux "personnes se revendiquant des gilets jaunes". Cet arrêté leur interdit ainsi toute manifestation sur la voie publique dans un très large périmètre allant de l'Elysée à la place Beauvau, ainsi que dans les secteurs de l'Assemblée nationale, Matignon et Notre Dame de Paris. 

Voir aussi

Lyon, Marseille, Rennes, Nancy, Mulhouse...

Des dizaines de cortèges sont également prévus en régions : à Rennes, un rassemblement à prévu à 11h, place de la République. A Tourcoing, les syndicats appellent à un rassemblement dans le parvis St Christophe à 9h et un cortège partira à 13h30 en direction de Porte de Paris. Dans l'Est de la France à Nancy, Metz, Bar le Duc, Verdun, Commercy, Epinal et Mulhouse, des cortèges se rassembleront entre 9h et 15h suivant les villes.

A Toulouse, les grévistes partiront de la place Saint-Cyprien à 14 heures pour prendre la direction du monument aux morts.  A Marseille, la CGT fait savoir pour sa part que le cortège s'élancera de la Canebière à 10h30. A Lyon, le départ de la manifestation est prévue à 10h30. Le cortège partira de la manufacture des Tabacs, dans le huitième arrondissement de la ville. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter