Mouvement des "Gilets jaunes" : un nouvel appel à manifester le 24 novembre Place de la Concorde devient viral

Social
MOBILISATION - Après ce premier weekend de manifestations, des gilets jaunes prévoient déjà de se rassembler à nouveau samedi prochain, à Paris. Un appel lancé par le camionneur qui avait organisé le premier événement du 17 novembre.

Et ça repart. À l'issue de ce premier weekend de mobilisation des gilets jaunes, certains souhaitent déjà recommencer dans une semaine. Sur Facebook, ce dimanche soir, un appel à manifester samedi 24 novembre à Paris, sur la place de la Concorde regroupe déjà plusieurs dizaines de milliers d'internautes.


Intitulé "Acte 2 Toute La France A Paris !!!!", cet événement Facebook affiche déjà, ce dimanche soir, plus de 15 000 "participants" et plus de 112 000 "intéressés". "Il faut mettre un coup de grâce et tous monter sur Paris par tous les moyens possibles ( covoiturage, train,bus, etc...). Paris parce que c'est ici que se trouve le gouvernement !!!! Nous attendons tout le monde, camion, bus, taxi, VTC, agriculteurs, etc... Tout le monde !!!!!!", clame l'organisateur de l'événement.

Cet organisateur est désormais bien connu des gilets jaunes : il s'agit d'Eric Drouet, un camionneur de Seine-et-Marne qui était à l'origine du premier événement Facebook qui a fédéré de nombreux gilets jaunes, avant même qu'ils se désignent comme des gilets jaunes. Avec d'autres personnes, Eric Drouet avait appelé dès le 10 octobre à bloquer le périphérique parisien au niveau de la porte de Bercy, avant de transformer l'événement en "Blocage National Contre La Hausse Du Carburant", puis en "Mouvement National Contre La Hausse Des Taxes".


"On n'est rattaché à aucun mouvement politique", affirmait Eric Drouet avant le 17 novembre. "Je vois qu'il y en a beaucoup qui essaient de s'attribuer le mouvement comme le FN ou d'autres. On ne fait partie d'aucun groupe politique, ce n'est que les citoyens de France qui se mettent en mouvement", expliquait-il également.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter