Navettes autonomes : la carte des 16 expérimentations

Social
TRANSPORTS - La ministre des Transports a dévoilé ce mercredi un plan de "16 expérimentations en situation réelle" pour développer les transports autonomes en France. Ces navettes électriques, capables de se déplacer sans intervention d'un conducteur, circuleront dans des zones urbaines mais aussi rurales.

"Je suis convaincue que ça peut être une solution dans des territoires où l'on n'a pas d'alternatives à la voiture. Et pour que l'on puisse dès l'an prochain autoriser des services avec des navettes autonomes, on a besoin d'engranger de l'expérience". La ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée Transports Elisabeth Borne vient d'annoncer un plan de 16 expérimentations dans toute la France, afin de développer l'utilisation des véhicules électriques autonomes personnels ou collectifs . Elles ont été sélectionnées après un appel à projet lancé en juin 2018,  le budget total estimé s'élève à 200 millions d'euros.

Quels sont les territoires concernés ?

Ces navettes circuleront dans des zones urbaines, à Rouen, Vichy,  Toulouse ou encore Montpellier. Parmi les 16 nouvelles expérimentations proposées, 13 relèvent du projet "Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome" (SAM) et proposent des services de transports autonomes en milieu urbain dense, des services de ligne de bus autonomes, ou encore des engins de livraisons. Ces véhicules seront également expérimentés pour transporter des travailleurs, notamment dans les zones d'activités où les entreprise sont dispersées. Ce sera le cas dans l'agglomération nantaise où une voie de chemin de fer désaffectée sera utilisée pour permettre la circulation de deux navettes, elles pourront transporter jusqu'à 300 personnes par heure en période d'heure de pointe. Des "droïdes logistiques" seront testés à Montpellier pour livrer des produits locaux aux restaurants et commerces du centre-ville ainsi que des colis (avec La Poste). 


Les 3 expérimentations restantes sont menées dans le cadre du projet Expérimentations de Navettes Autonomes (ENA) et ciblent davantage les zones rurales. Par exemple dans la communauté de communes Coeur de Brenne dans l'Indre, des navettes desserviront trois  villages. "C'est un territoire rural comme il y en a beaucoup en France où on n'a pas d'autres solutions que la voiture", a précisé Elisabeth Borne ce mercredi matin sur Franceinfo.

Des véhicules similaires pouvant contenir jusqu'à 5 personnes sont déjà mis en service à Paris près de la gare de Lyon ou dans le quartier d'affaires de La Défense. Depuis 2015 , 80 expérimentations de petite échelle ont déjà eu lieu à travers le pays et ont permis de couvrir plus de 200 000 kilomètres cumulés. 


La LOM, la loi d'orientation des mobilités, déjà votée au Sénat et qui devrait être définitivement adoptée cet été, prévoit d'autoriser les navettes autonomes à circuler à partir de 2020 sur l'ensemble du réseau routier.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter