Notes de frais salées, factures non détaillées… Les chiffres qui embarrassent Force ouvrière

Notes de frais salées, factures non détaillées… Les chiffres qui embarrassent Force ouvrière

COMPTA - Selon les informations du "Parisien", les cadres de Force ouvrière ont cumulé d'importantes notes de frais depuis 2015. Lesquelles sont loin d'être toujours bien détaillées dans la comptabilité. De quoi poser question, d’autant que certains bénéficient de salaires conséquents.

388.683 euros. Tel est le montant des notes de frais cumulées des 13 membres du bureau confédéral de Force ouvrière (FO) en 2017, révèle ce lundi Le Parisien. Et c’est Pascal Pavageau, à l’époque secrétaire général chargé de l’économie, qui a laissé l’ardoise la plus salée au syndicat : 50 836,05 euros (33 827,95 euros en 2015, 49 263,49 euros en 2016). Outre 12.000 euros de loyer, l’éphémère secrétaire général a dépensé cet argent en billets de train et d’avion ainsi qu’en frais… non justifiés (3200 euros en janvier, 2700 euros en février...).

De son côté, l’ancien secrétaire général Jean-Claude Mailly – qui a touché un salaire annuel brut de 100.334,63 euros -  a reçu en 2017 34.306,27 euros en guise de remboursements. Un montant qui englobe – une nouvelle fois - de nombreux frais non détaillés. Des factures montant jusqu’à 3691,29 euros apparaissent ainsi dans la comptabilité. Autre exemple, le cumul de notes de frais vertigineux d’une autre cadre entre 2015 et 2017 : 60.440,94 euros dont près de 30.000 euros de vols Air France. Vols dont les factures sont – encore - peu explicites. "C’est étrange, il n’y a pas le détail précis de ces frais dans le grand livre des comptes", souligne un expert-comptable, cité par Le Parisien

Lire aussi

Des révélations qui risquent de fragiliser encore le syndicat, toujours orphelin d’un secrétaire général et à la peine sur le plan financier. FO a en effet perdu 635.182 euros en 2017. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter