Paris, Lille , Versailles... des dizaines de policiers en colère jettent à nouveau leurs menottes

Paris, Lille , Versailles... des dizaines de policiers en colère jettent à nouveau leurs menottes
Social

MANIFESTATIONS - Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, des policiers se sont rassemblés dans plusieurs villes de France, comme à Lille, Paris ou Versailles. Ces derniers ont lâché leurs menottes à terre, geste symbolisant leur mécontentement.

Ce lundi 15 juin a de nouveau été le théâtre de rassemblements de policiers à travers la France, surtout à Lille et à Paris. Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, qui a eu quelques mots pour la profession, des policiers ont tenu à exprimer leur colère, à l'appel de leurs syndicats. Ils se disent pour la plupart toujours opposés aux restrictions des méthodes d'interpellation, avec l'interdiction de la méthode dite de l'étranglement par Christophe Castaner.

De la Préfecture de Lille...

A Lille, ce sont 150 à 200 policiers qui se sont rassemblés ce lundi matin devant la Préfecture pour demander "des actes forts" et non "pas des mots" de la part de l'exécutif. Après avoir allumé leur gyrophare place de la République, les manifestants en uniforme se sont approchés des grilles de la préfecture sur lesquelles ils ont accroché leurs menottes avant d'entonner la Marseillaise.

"Contrairement à ce qu'a dit Nicole Belloubet, notre mobilisation n'est pas un mouvement d'humeur mais un mouvement de colère, qui risque de perdurer si nous ne sommes pas entendus et s'il n'y a pas des gestes forts", a prévenu un responsable du syndicat majoritaire Unité SGP Police-FO, relayé par l'AFP.

...au Palais de Justice de Paris

Puis des policiers ont pris le relais en Île-de-France ce lundi après-midi en se donnant rendez-vous devant la Préfecture de Créteil, dans le Val-de-Marne, ou à Versailles, dans les Yvelines, où ils ont fait tomber leurs menottes au sol. 

Porte de Clichy, face au Palais de Justice de Paris qui avait été le lieu de rassemblement du comité Adama mardi 2 juin, des policiers en rang d'oignon ont également lâché leurs menottes en signe de protestation.

Ailleurs en France, une cinquantaine de policiers se sont réunis devant le commissariat de Belfort, comme le rapporte France Bleu. D'autres rassemblement sont attendus ce jour dans le nord de la France, à Tourcoing et Maubeuge.

Ce dimanche soir, c'est sur l'esplanade du Trocadéro, à Paris, que des policiers se sont réunis, visiblement peu satisfaits du discours présidentiel, lequel contenait pourtant un soutien clair aux forces de police et un rejet du discours selon lequel l'institution policière serait "violente" et "raciste".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent