Passage à l'heure d'hiver : c'est la dernière fois ?

Social

EN RETARD - La Commission Européenne a proposé en septembre de supprimer les changements d'heures saisonniers qui régissent l'Europe. Alors que chaque pays doit statuer sur son choix de rester à l'heure d'été ou d'hiver d'ici à avril 2019, la France n'a pas encore officiellement commencé à travailler sur la question.

Dimanche 28 octobre, nous passerons à l’heure d’hiver... peut-être pour la dernière fois. C’est en effet une proposition de loi de la Commission Européenne, présentée le 12 septembre. L’institution s’est appuyée sur la participation active des citoyens européens à une consultation publique au cours de l'été 2018, qui a recueilli 4,6 millions de réponses et où 84 % des répondants se sont prononcés en faveur de la suppression des changements d'heure saisonniers.

La Commission Européenne a donc proposé de mettre fin, à partir de 2019, aux changement d’heures, tout en laissant les 28 États membres libres de décider s'ils veulent appliquer de façon permanente l'heure d'été ou l'heure d'hiver. Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne, déclarait alors : “Le changement d'heure doit être aboli. (...) J'espère que le Parlement et le Conseil auront la même perception et trouveront des solutions compatibles avec notre marché intérieur.” Or si l’on en parle beaucoup depuis, dans les sphères politiques internes, cela n’a pas vraiment avancé. 

Une décision à anticiper pour que les pays s'accordent

La proposition de la Commission européenne doit en effet être soumise au Parlement européen et au Conseil pour accord définitif. Contacté par LCI, le Parlement Européen explique cependant que ce n'est pas dans les prochains ordre du jour, et pas au programme de la séance plénière de novembre... puisqu'ils ont jusqu'à mars 2019 pour la voter. Or la proposition de loi spécifie que les Etats membres devront donner leur décision de rester à l’heure d’hiver ou d’été avant… avril 2019. 

La proposition est rédigée ainsi : "Le dernier passage obligatoire à l'heure d'été aura lieu le dimanche 31 mars 2019. Les États membres qui souhaitent revenir de façon permanente à l'heure d'hiver auront la possibilité de procéder à un dernier changement d'heure saisonnier le dimanche 27 octobre 2019. À compter de cette date, les changements d'heure saisonniers ne seront plus possibles.” D'après notre contact au PE, "la seule chose qui soit sûre et certaine, c'est que les Etats membres devront se décider avant le prochain changement d'heure".

Autrement dit, si l’on ne s’organise pas en amont, les pays n’auront que quelques semaines pour s’accorder. Et il serait mieux pour tout le monde que les États membres coordonnent leurs choix, afin de préserver le bon fonctionnement du marché intérieur notamment. On imagine mal avoir une heure de décalage permanente avec des pays frontaliers, où nombre de Français se rendent chaque jour pour travailler. Mais comment la France choisira-t-elle ?

Lire aussi

Il faut d’abord savoir que la France est un cas à part. En effet, l’Allemagne, l’Italie ou même l’Angleterre passent l’hiver à l’heure réelle de leur méridien (GMT) et ne connaissent en été qu’une seule heure de décalage par rapport à cette heure réelle. Mais les Français subissent eux un décalage d’une heure en hiver et donc de deux heures en été. C’est la conséquence de la première décision prise sur le changement d’heure, prise par Giscard d’Estaing qui a instauré "l’heure d’été" en 1973, alors que la France était déjà à l’heure d’été toute l’année. S’il est donc primordial que les Etats-membres se concertent, le cas de l’Hexagone doit être pensé différemment. 

Qui sera décisionnaire pour la France ? Le flou politique

Les bureaux français de la Commission Européenne et du Parlement Européen, contactés par LCI, expliquent chacun ne pas savoir encore quelle entité du gouvernement français s'emparera de la question pour statuer sur l'heure d'été ou d'hiver. A leur tour contactés par LCI, les services du Ministère de l’Intérieur, du Mine sont - pour l'heure - pas en mesure de donner une réponse claire à la question “qui décidera de garder l’heure d’été ou l’heure d’hiver de manière définitive en France, et comment ?”

Y’aura t il une consultation des entreprises, qui, comme les compagnies aériennes, seront fortement impactés par cette décision ? Une consultation des citoyens français est-elle prévue ? L'Ademe, Agence de l'Environnement et de la maîtrise de l'énergie, régulièrement citée dans les études sur les impacts du changement d'heure, a également confié à LCI qu'ils n'avaient pas encore été contactés pour participer à cette décision. La mystère demeure entier autour de cette décision qui va changer le quotidien des 510 millions d’Européens et quelque 67 millions de Français. 

En attendant donc de savoir comment régler vos horloges définitivement, profitez peut-être pour la dernière fois de ce passage à l'heure d'hiver, qui rappelons-le, permet de grappiller une heure de sommeil. Dimanche 28 octobre à 3h du matin, il sera 2h à la nouvelle heure. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter