Collision au large de la Corse : de nouvelles galettes d'hydrocarbures sur les plages françaises

Social
DirectLCI
POLLUTION - Des boulettes d'hydrocarbures continuent de s’échouer sur les plages françaises après la collision entre un navire tunisien et un porte-conteneurs chypriote. Après le Var, ce sont désormais les plages des Bouches-du-Rhône qui se sont noircies ce jeudi, selon un communiqué de la Préfecture.

Les plages de la Ciotat, berceau du cinéma, et les trésors naturels des calanques marseillaises noircies par du pétrole. La préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé ce jeudi 1er novembre que des boulettes d’hydrocarbure "de quelques centimètres en majorité" ont été trouvées sur certaines côtes de la région. La mairie de la Ciotat a d'ores et déjà interdit l'accès à ces zones balnéaires.

Une pollution à cause des "conditions météorologiques"

Un retour de ces "galettes", poussées par les vents forts de ces derniers jours, que la préfecture a annoncé vouloir résoudre au plus vite. Des "moyens nautiques" ont déjà été mobilisés afin d'établir une reconnaissance côtière. Et sur terre, un ramassage sera bientôt mis en place. Les autorités demandent également à toute personne constatant la présence de cette pollution à "ne pas la toucher" et "informer immédiatement les services de secours".


Cette contamination fait suite à la collision, le 7 octobre, d'un roulier tunisien et d'un porte-conteneurs chypriote. Un accident au large de la Corse qui avait déjà touché le parc national des calanques le 27 octobre. Cent cinquante litres d'hydrocarbures avaient alors été récupérés sous forme de galettes. Le Var avait également subi cette pollution. En tout, 49 plages ont été souillées depuis le début du mois d'octobre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter