Propos "anti-flics" de Yann Moix : "intolérable" pour Collomb, des syndicats de police veulent porter plainte

Social
DirectLCI
SAISINE - Plusieurs syndicats de police ont annoncé avoir saisi le CSA après des propos de l'écrivain polémiste Yann Moix dans l'émission de C8 "Les Terriens du samedi" selon lesquels les policiers "chient dans leur froc". Une plainte va être déposée. Gérard Collomb dénonce, lui, des propos "intolérables".

Les policiers sont en colère. Les propos de Yann Moix tenus dans l'émission "Les Terriens du samedi", ce 22 septembre ne passent pas. Sur le plateau, étaient invités Frédéric Ploquin, venu présenter son livre "La peur a changé de camp" (éditions Albin Michel) et deux policiers venus témoigner.


Face à eux, le polémiste a notamment déclaré que les policiers "chient dans leur froc", les accusant de "se victimiser à longueur d'émission de télévision", alors que leurs "cibles préférées sont les pauvres et les milieux défavorisés". Et d'ajouter : "Je suis moi-même spectateur du harcèlement que vous pratiquez sur des gens inoffensifs (...) parce que, effectivement, la peur au ventre, vous n'avez pas les couilles d'aller dans des endroits dangereux."

"Fiel de haine anti-flic"

De quoi outrer les syndicats de police et le ministère de l'Intérieur. Gérard Collomb a dénoncé dimanche des "propos intolérables". 

Autre réaction, celle d'Eric Morvan, directeur de la police nationale, sur Twitter. 

Première plainte au pénal

Dès samedi soir, Alternative CFDT  a annoncé la saisine du CSA et s'est fendu d'un communiqué pour dénoncer des paroles "à vomir". Yann Moix "profite de sa célébrité médiatique pour déverser tout son fiel de haine anti-flic", écrit-t-il, invitant l'ancien chroniqueur à "faire un reportage avec les policiers dans les quartiers difficiles et s'en prendre 'plein la gueule' et on verra bien s'il a 'les couilles' de rester sur place".  Le syndicat a annoncé dimanche qu'il allait déposer une plainte.

Alors que les forces de l'ordre sont accusées de ne plus se rendre dans certains quartiers, le syndicat répond : "Oui les policiers ne peuvent plus intervenir en toute sécurité dans certains quartiers qui se trouvent sous le joug de voyous et de caïd, trafiquants de drogues notamment ! Oui les policiers sont les cibles quotidiennes de délinquants et de criminels tout comme les gendarmes, les policiers municipaux mais aussi les pompiers."


"Si monsieur Moix s’exprime justement ainsi, en toute liberté c’est bien parce que la police nationale lui assure la possibilité de vivre en démocratie !", souligne encore le syndicat. 

Au début de l'année Yann Moix, lors d'un reportage sur les migrants de Calais, avait accusé la police de violences "affirmant détenir des preuves vidéos", rappelle aussi le syndicat qui "attend toujours". 


Le syndicat SCG-FO - qui a, lui aussi, saisi le CSA, a proposé à Yann Moix "d’effectuer quelques missions avec une patrouille de police dans le 93, ou tout autre quartier, où [les] collègues se font régulièrement agressés. Mais pour ça, faut-il encore être courageux, ce qui semble loin d’être le cas de monsieur Moix..." La représentante du syndicat, Linda Kebbab a dénoncé avec colère les propos d'"un sans-couilles caché derrière son pupitre." (Voir la vidéo ci dessous)

En vidéo

Linda Kebab : Yann Moix est "un sans c... caché derrière son pupitre"

"La diarrhée verbale haineuse de ce bobo qui baigne dans le luxe et l'argent est ignominieuse et indécente", a déclaré pour sa part Patrice Ribeiro du syndicat Synergie. Ce dimanche, l'Unsa Police a aussi adressé un communiqué pour exprimer sa colère. Le syndicat a, comme Alternative CFDT, rappelé que Yann Moix n'avait jamais apporté "les preuves de méfaits imputés à la police de Calais". "Yann Moix, poursuit sa carrière médiatique sur le filon du 'police bashing' (...) une critique bête et méchante des forces de l'ordre", écrivent les policiers. Et d'affirmer que l'Unsa Police saisit le ministère de l'Intérieur, afin qu'il dépose plainte contre Yann Moix et ses propos. Il indique également qu'il va saisir le CSA et le directeur de C8, "afin d'obtenir des solutions de leur part". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter