8m² par client, files d'attente à l'extérieur : ce que l'on sait sur la réouverture des commerces

8m² par client, files d'attente à l'extérieur : ce que l'on sait sur la réouverture des commerces

NOUVELLES REGLES - En attendant une annonce officielle la semaine prochaine, le principe d'une réouverture des magasins de centre-ville semble se profiler autour du 1er décembre, peut-être dès le 27 ou le 28 novembre. Moyennant de nouvelles règles sanitaires, plus sévères encore qu'après le premier confinement. LCI a pu recueillir les grandes lignes du nouveau protocole.

Des mesures barrières pour lever les rideaux de fer. Voilà le marché que s'apprêtent à passer les commerces de centre-ville, pour n'être plus les seuls détaillants fermés, quand les grandes surfaces et la vente en ligne apparaissent comme les gagnants du confinement. "Nous sommes sur la bonne voie" pour une réouverture "autour du 1er décembre", a annoncé à ce titre le Premier ministre Jean Castex vendredi.

S'ils peuvent estimer avoir déjà remporté une victoire au moins symbolique en poussant l'exécutif à faire reculer la date des promotions du Black Friday, le cœur de leur combat, c'est bien la réouverture, au plus vite, et à tout prix. Selon les estimations de l'assurance Euler-Hermes, le manque à gagner des commerces non-essentiels pourrait atteindre 10,8 milliards d'euros pour la période novembre-décembre.

Toute l'info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

8 m2 par client, mais pas de rendez-vous obligatoire

Si les petits commerces sont autorisés à rouvrir leurs portes, ce ne sera pas simplement un retour à la situation d'avant le dernier confinement, si l'on en croit le projet de protocole dont LCI a obtenu les contours vendredi. Ainsi, la "jauge", c'est-à-dire le nombre de personnes que le commerce pourra accueillir au même moment, pourrait être divisé par deux, selon une arithmétique précise : un client pour 8 m2 de surface au sol, contre 4 m2 jusque-là. Une contrainte qui s'imposerait à tous les commerces, quels que soient leur taille et leur secteur d'activité. En clair, malgré l'hiver, les commerçants devront filtrer les entrées, et les files d'attente devront s'organiser à l'extérieur.

Certaines pistes plus contraignantes ont en revanche été mises de côté. Ainsi, il ne sera pas demandé de rendez-vous obligatoire pour pouvoir se rendre en magasin. Si du gel hydro-alcoolique devra être mis à disposition, il ne sera pas interdit de toucher les objets, vêtements, ou aliments.

En vidéo

Réouverture des petits commerces : qu’en pensent les médecins ?

Du plexiglas pour protéger les caissiers, et des commerces régulièrement ventilés

En outre, le respect de la distanciation physique restera matérialisé par des marquages au sol, surtout autour des caisses et des comptoirs, qui devront pour leur part être protégés par des écrans en plexiglas, comme c'était déjà largement le cas dans la grande distribution. Nouveauté en revanche : l'obligation faite aux commerçants de ventiler périodiquement leurs magasins.

Autant de règles qui ne sont encore que des pistes, le résultat des discussions entre les services de Bercy et les fédérations de commerçants, un consensus qui doit encore être validé par le Haut Conseil de la santé publique, qui décidera en dernier recours.

Selon l'étude d'Euler-Hermes,  le manque à gagner subi par les entreprises du secteur lors du premier confinement au printemps n'avait pas été compensé par le fort rebond de la demande constaté entre juin et septembre 2020. Mais la période est aujourd'hui différente, à un mois à peine des fêtes de Noël, qui pour certains secteurs drague les plus fortes vente de l'année. Mercredi dernier, l'Association des Maires de France jugeait "souhaitable d'engager une réouverture progressive des commerces de proximité non alimentaires", comme l'écrivait son président François Baroin (LR), au chef du gouvernement. Selon M. Baroin, cette procédure "permettrait d'éviter un retour massif des clients dans ces établissements à l'approche des fêtes de Noël, lorsqu'il deviendra inévitable d'autoriser la reprise de leur activité."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : plus de 60 arrestations lors de manifestations anti restrictions à Londres

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : forte mobilisation et regain de tension place de la Bastille à Paris

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter