Quatre syndicats de cheminots appellent à manifester à Paris le 4 juin

Social
MOUVEMENT - La CGT-Cheminots, l'Unsa-Ferroviaire, Sud-Rail et la CFDT-Cheminots appellent à manifester le 4 juin prochain à Paris, pour "défendre [leurs] droits" dans le cadre de la réforme ferroviaire.

Cette réforme ferroviaire, ils la jugent "mauvaise pour les usagers, mauvaise pour le service public ferroviaire, mauvaise pour les cheminots". Alors quatre syndicats représentatifs des cheminots appellent à manifester le 4 juin prochain, pour "peser sur les négociations" et "défendre [leurs] droits". 


Dans un communiqué, les organisations syndicales affirment que ce "rassemblement massif des cheminots doit permettre de peser sur les négociations à venir et montrer notre unité et notre solidarité". Ils dénoncent des réorganisations permanentes, des métiers mis à mal, des parcours professionnels en berne, une situation sociale jugée "alarmante" et des augmentations de salaires bloquées depuis quatre ans. 

Près d'un an après l'adoption du pacte ferroviaire, les syndicats demandent des garanties avant la mise en oeuvre de la réforme notamment sur le fait qu'il n'y aura "pas de dumping social". Cette réforme doit entrer en vigueur à la fin de l'année, avec à partir du 1er décembre l'ouverture à la concurrence des trains express régionaux (TER), puis au 1er janvier 2020 la fin des embauches au statut de cheminot à la SNCF et la transformation de celle-ci en société anonyme.


Reste qu'avant son entrée en vigueur, les syndicats souhaitent "la création de règles sociales de haut niveau" et des discussions autour de ce "pacte social", qui doit fixer de nouvelles règles de recrutement à la SNCF. Or selon eux, les discussions "sont au point mort". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter