Référencement des nounous sur le site de la Caf : pourquoi Alice et Sandrine font grève

Référencement des nounous sur le site de la Caf : pourquoi Alice et Sandrine font grève
Social

Toute L'info sur

Le 13h

COLÈRE - Les assistantes maternelles étaient appelées à la grève ce mardi contre une réforme qui les oblige à se référencer sur le site de la caisse d’allocations familiales. TF1 a rencontré deux de ces nounous.

Elles sont 318.000 dans toute la France. Et sont en guerre contre la réforme qui prévoit de les obliger à être référencées sur le site de la caisse d’allocations familiales. Pour protester contre ce nouveau système, elles étaient en grève ce mardi. 

L’objet de la colère est un article du projet de loi financement de la "Sécu" pour 2020 qui vise à améliorer, pour les parents, l'accès aux places de garde disponibles. Conséquence pour les assistantes maternelles : elles devront désormais se référencer sur le site monenfant.fr, opéré par les Allocations familiales, et y actualiser régulièrement leurs disponibilités, leurs coordonnées personnelles et leurs tarifs, sous peine de perdre leur agrément, obligatoire pour exercer.

Lire aussi

"Assistante maternelle, c’est un métier passion. Et là, j’ai l’impression que cela va devenir un métier sous conditions. Normalement, c’est un métier assez libre, où on peut choisir justement nos employeurs, les enfants qu’on a envie de garder, nos horaires", explique à TF1 Alice Boropert, assistante maternelle depuis 5 ans à St-Nazaire, en Loire-Atlantique. Avec le nouveau système, "il faudra être deux fois plus professionnelle et qu’on soit comme une crèche. Sauf que dans l’accueil individuel, on est dans notre lieu privé que l'on rend professionnel", ajoute Sandrine Guillard, qui garde des enfants depuis plus de 20 ans.

Malgré la grève, la plupart des nounous assuraient néanmoins l’accueil des enfants, selon le collectif Assistants maternels en colère - "gilets roses". En revanche, les activités à l’extérieur étaient suspendues.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter