Réforme des retraites : âge pivot, fin de carrière... les points sur lesquels Matignon pourrait lâcher du lest

Réforme des retraites : âge pivot, fin de carrière... les points sur lesquels Matignon pourrait lâcher du lest

POLITIQUE - Après 34 jours de grève, le blocage perdure entre le gouvernement et la CFDT, le syndicat le plus favorable à la philosophie de la réforme. Pour débloquer la situation, Matignon pourrait revoir sa position sur l'âge pivot. Mais aussi d'autres mesures.

Le gouvernement va-t-il revoir sa copie concernant la réforme des retraites ? C’est en tout cas le souhait de la plupart des syndicats, la CFDT et l'Unsa en tête. Ceux-ci rencontrent à partir de ce mardi Edouard Philippe pour un nouveau round de négociations. Avec un objectif en tête : obtenir des concessions de la part de l’exécutif. Reste à savoir lesquelles.

Certes, Matignon a lâché du lest concernant de nombreux corps de métier, comme les policiers, les danseurs de l'Opéra, les marins, les pilotes... Mais il a jusqu'alors échoué à faire cesser la grève illimitée à la RATP comme à la SNCF, la plus longue depuis la création de la compagnie de chemins de fer en 1938. Après avoir maintenu le mouvement pendant les fêtes de fin d'année, les syndicats hostiles à la réforme (CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires, FSU) organisent deux nouvelles journées de manifestations et de grève jeudi et samedi. Une colère que le gouvernement tente de calmer, en ouvrant la voie à des ajustements sur la future réforme.

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Lire aussi

La CFDT en quête d'ouvertures sur la pénibilité

Avant la présentation du projet de loi en Conseil des ministres dans la semaine du 20 janvier, le gouvernement espère ainsi convaincre la CFDT, qui est favorable au principe d'un système "universel" mais veut des ouvertures sur la pénibilité, les quatre critères du "compte-pénibilité" mis en place sous François Hollande ayant disparu avec la réforme du code du travail.

Surtout, le premier syndicat français réclame le retrait de l'âge pivot, mesure "injuste" contre laquelle il a lancé une pétition. Si la fronde perdure, l’exécutif pourrait infléchir sa position en instaurant une décote temporaire. En clair : le malus avant l’âge prévu du départ à la retraite ne durerait que quelques années. Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a d’ailleurs semblé ouvrir une porte en suggérant, ce lundi, un malus "temporaire" et non viager, sur le modèle de ce qui existe déjà pour le régime complémentaire Agirc-Arrco.

Pour éviter l'"âge d'équilibre", Laurent Berger a, lui, suggéré l'organisation d'une "conférence de financement" sur les retraites "jusqu'à fin juillet". Une "très bonne proposition", a applaudi Bruno Le Maire, ministre de l'Economie. "Si c'est pour nous faire avaler le projet de régime de retraite par points, ça ne marche pas", a prévenu a contrario Yves Veyrier, le secrétaire général de FO.

La fin de carrière progressive, "une bonne idée" selon Edouard Philippe

Autre sujet discuté : l’aménagement de la fin de carrière. Cela passerait par une meilleure prise en compte de la pénibilité et des carrières accidentées. Des assouplissements pourraient donner lieu à des départs anticipés à la retraite. Par ailleurs, Laurent Berger a évoqué lundi la question financière : "On convoque une conférence de financement des retraites qui jusqu'à fin juillet travaille à des propositions sur l'équilibre du régime à moyen et long terme".

Quid de Matignon ? Dans l’entourage d’Edouard Philippe, on assure que le Premier ministre est ouvert à toute nouvelle proposition. Sur RTL ce mardi matin, le principal intéressé a précisé qu’il n’était fermé à "aucune modalité". La conférence de financement proposée par la CFDT ? "Une bonne idée", estime-t-il. Interrogé sur ce sur quoi il pourrait reculer, Edouard Philippe assure : "Dans un compromis, il faut que chacun bouge un peu. J’entends parfois d’excellentes idées […] sur la prise en compte de la pénibilité, la fin de carrière progressive, l'évolution qu’on pourrait donner à la retraite minimale".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.