Retraites : journées d'action, reprise des négociations... jour par jour, voici à quoi s'attendre cette semaine

Retraites : journées d'action, reprise des négociations... jour par jour, voici à quoi s'attendre cette semaine
Social

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

BRAS DE FER- Après plus d'un mois de mobilisation, la réforme des retraites entre dans une semaine décisive : les négociations doivent reprendre mardi entre syndicats et gouvernement. Dans le même temps, de nouvelles actions sont prévues avec en ligne de mire, 2 journées de mobilisation les 9 et 11 janvier.

Après un mois de conflit - une durée inédite -  les jours prochains s'annoncent décisif pour la réforme des retraites. Le gouvernement entend reprendre les négociations mais dans le même temps, de nouvelles professions ont annoncé qu'elles rejoignaient le mouvement. Aux voeux d'Emmanuel Macron - qui a assuré que la réforme irait à son terme - la CGT a répondu par un appel à généraliser le mouvement de grève dans tous les secteurs d'activité. Voici le calendrier - chargé - de ces prochains jours et du bras de fer qui s'annonce.

Lundi 6 janvier

Quelles seront les conditions de circulation à la RATP et à la SNCF en cette rentrée de janvier ? Laurent Brun, secrétaire général de la fédération CGT des cheminots, entend "remobiliser" les assemblées générales de cheminots dès lundi. "Quand on a perdu un mois de salaire, on ne reprend pas le travail juste (après) de bons vœux d’un président décalé de la réalité", a-t-il déclaré sur Europe 1. La légère amélioration observée notamment dans le métro parisien pourrait donc ne pas durer.

En vidéo

Transports : pour les Franciliens, l'angoisse d'un nouveau mois de galère

Ce même jour, plusieurs professions libérales (le collectif SOS Retraites qui en regroupe une quinzaine disposant de régimes autonomes a appelé à la grève à partir de ce vendredi 3 janvier) et surtout les avocats ont prévu des actions. Ces derniers débuteront une grève reconductible d'une semaine. Dans un communiqué, le Conseil national des barreaux (CNB) indique n'avoir "pas d'autre choix que de durcir le cadre de la grève et des actions de blocage qui se dérouleront à partir du lundi 6 janvier", "constatant que le gouvernement reste sourd à la situation critique des avocats et qu'il n'entend que les professions susceptibles de bloquer le pays".

Lire aussi

Mardi 7 janvier

Mardi 7 janvier, les négociations entre les syndicats et le gouvernement reprendront, et se poursuivront jusque mi-janvier. Il s’agira essentiellement pour l'exécutif de trouver des portes de sortie avec les syndicats réformistes CFTC, Unsa et CFDT, même si Emmanuel Macron n'a pas évoqué la question de l'âge pivot lors de ses vœux, érigé en "ligne rouge" par le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. 

Les syndicats les plus opposés à la réforme (CGT, FO, Solidaires) ne devraient pas modifier leur ligne lors de ces prochaines négociations. Après les vœux présidentiels, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez s'est dit prêt à aller au prochain rendez-vous de concertation à Matignon le 7 janvier, mais il "demande toujours d’arrêter le projet, donc le retrait". Idem du côté de FO. Yves Veyrier constate que le président "n’a pas réussi" à convaincre en "2 ans et demi" et appelle à "manifester encore plus nombreux dès le 9 janvier".

En parallèle ce 7 janvier, la Fédération CGT de la Chimie appelle à renforcer le mouvement de blocage des installations pétrolières (raffineries, terminaux pétroliers, dépôts) pendant 96 heures, jusqu’au 10 janvier. Thierry Defresne, délégué syndical central chez Total, évoque même un éventuel arrêt de production, mais seulement en fonction de l’ampleur de la mobilisation interprofessionnelle du 9 janvier.

En vidéo

Retraites : le calendrier s'annonce serré

Jeudi 9 janvier, vendredi 10 et samedi 11 janvier

Une nouvelle journée interprofessionnelle d'action est prévue ce jeudi 9 janvier, à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU. Mercredi 1er janvier à l'issue des vœux d'Emmanuel Macron, Philippe Martinez a exhorté "tous les Français à se mobiliser, à aller aux manifestations et à se mettre en grève". La CFDT n’a pas appelé dans l’immédiat à participer à cette nouvelle journée de mobilisation du 9 janvier. Ces journées interprofessionnelles se poursuivront le vendredi 10 et le samedi 11 janvier. 

Plusieurs organisations étudiantes et lycéennes ont d'ores et déjà confirmé leur participation à ces manifestations. 

Mercredi 22 janvier

La réforme des retraites doit être présentée en conseil des ministres le mercredi 22 janvier, comme annoncé par le Premier ministre Edouard Philippe. Le texte devrait être discuté à l'Assemblée nationale à partir de fin février.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent