Plusieurs syndicats appellent à une manifestation le 14 juillet

Des soignants mobilisés le 16 juin 2020 à Montpellier.
Social

CONTESTATION - Six organisations syndicales, dont la CGT, SUD-Santé, Amuf, pour les urgentistes, et la SNPI , qui représente les infirmiers, appellent à un rassemblement place de la République à Paris ce mardi pour porter les revendications du personnel soignant.

Si Emmanuel Macron veut rendre hommage aux soignants pour la fête nationale, d'autres désirent faire entendre les revendications de ces travailleurs. Six organisations, dont la CGT-Santé, ont appelé ce vendredi à "une journée d'action nationale" pour le 14 juillet. L'événement est prévu place de la République pour un départ vers 14h en direction de la place de la Bastille.

Une manifestation à Paris et des actions en région

L'idée est simple et résumée par le Syndicat national des professionnels infirmiers, qui fait partie des organisateurs. "Le Président souhaite faire défiler les soignants ? Chiche ! Nous défi­le­rons en manifestation !" Il y aura effectivement bien un défilé dans la capitale le 14 juillet, mais pas sur les Champs-Elysées comme il en est coutume. A la place de la traditionnelle parade militaire aura lieu place de la Concorde une cérémonie censée faire la part belle aux blouses blanches.

Mais pour certains, l'hommage ne suffit pas. Estimant que le gouvernement "méprise leurs demandes et leurs revendications", six organisations syndicales considèrent que "le Ségur de la santé est une imposture". Si la concertation vient d'aboutir à un projet d'accord sur la revalorisation des personnels non médicaux, avec une augmentation générale de 183 euros net par mois, certains syndicats en attendent plus et comptent le faire savoir. Dans la capitale est donc prévu ce cortège, tandis que dans le reste du pays, les organisations invitent "les personnels et les usagers" à "se mobiliser avec des initiatives dans les hôpitaux (...) et dans les territoires".

Lire aussi

Un appel auquel comptent répondre aussi d'autres travailleurs, comme le Collectif des précaires de l’Hôtellerie - Restauration et Événementiel (CPHRE), qui désire se mobiliser pour "crier notre soif de justice et de réparation", mais aussi des citoyens. Un événement a notamment été lancé sur Facebook pour une "convergence des luttes" pour célébrer la fête nationale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent