SNCF : 57% des Français opposés à la grève du 5 décembre mais pas inquiets pour autant

Social

SONDAGE – Selon une enquête réalisée par l’institut Odoxa pour Le Figaro et France info, une majorité de Français estime que la grève annoncée par les syndicats de la SNCF à partir du 5 décembre n’est pas justifiée.

À un peu plus d’un mois du début de la grève annoncée par les syndicats de la SNCF contre la réforme des retraites, l’institut de sondage Odoxa a réalisé une enquête pour connaître l’avis des Français sur le mouvement. Selon ce sondage pour Le Figaro et France info, une majorité de Français rejette cette grève, puisque 57% d’entre eux estiment que ce mouvement n’est "pas justifié". Dans le détail, 31% pensent que cette grève n’est "pas du tout justifiée", et 17% estiment au contraire qu’elle est "tout à fait justifiée".

Sans surprise, plus l’on se déplace sur la droite de l’échiquier politique (Rassemblement national excepté), plus le soutien au mouvement diminue. Ainsi, si 72% des sympathisants de La France insoumise estiment que cette grève est justifiée, pour 64% des sympathisants socialistes, ils ne sont plus que 13% du côté du mouvement présidentiel, et 16% chez Les Républicains. Les sympathisants d’Europe-Écologie Les Verts et du Rassemblement national sont eux parfaitement mitigés : 50% d’entre eux rejettent la grève, quand l’autre moitié la trouve justifiée.

Les Français favorables à la suppression du statut de cheminot

Une plus large majorité de Français estime même qu’il faut supprimer le statut de cheminot. Ils sont 65% à estimer "qu’il faut faire disparaître ce statut qui est un privilège qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui", en baisse de quatre points par rapport à février 2018. Au contraire, un peu plus d’un tiers (34%) pensent "qu’il faut maintenir ce statut qui est la contrepartie d’un travail souvent pénible". 

Mais ce statut divise les sympathisants de toutes les formations politiques, sauf pour la République en marche et les Républicains. Ainsi, 54% des sympathisants insoumis, 51% des socialistes, 45% des écologistes et 39% des sympathisants du RN veulent maintenir ce statut.

Lire aussi

62% des Français pensent que la grève ne les pénalisera pas

Même s’ils sont opposés au mouvement, la plupart des Français ne se montrent pas particulièrement inquiets concernant l’impact de la grève sur leur situation personnelle. 41% d’entre eux jugent qu’elle ne va "pas du tout" les pénaliser, et 21% "pas vraiment". En revanche, près de 6 Franciliens sur 10 (57%) craignent d’être impactés, et la moitié (50%) des 18-24 ans.

Les Français sont cependant très favorables à l’instauration d’un service minimum obligatoire, qui n’est pas imposé par la loi aujourd’hui. 77% d’entre eux aimerait qu’un tel service voit le jour, et 23% y sont opposés.

Pour une majorité de français, le droit de retrait du mois d’octobre était justifié

Enfin, s’ils se montrent majoritairement opposés au mouvement de grève, les Français estiment cependant que le droit de retrait exercé par les cheminots suite à un accident de TER le 16 octobre dernier était justifié. 58% d’entre eux sont favorables à ce droit de retrait, et même 70% des catégories socioprofessionnelles dites "inférieures".

Enquête réalisée par Odoxa les 30 et 31 octobre 2019 auprès d’un échantillon de 1 005 Français âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet et représentatifs par la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter