Un sondage dévoile l'ampleur du cyberharcèlement chez les jeunes

Un sondage dévoile l'ampleur du cyberharcèlement chez les jeunes

INTERNET – Un sondage publié ce vendredi indique que le harcèlement en ligne fait partie intégrante du quotidien des Français âgés de 18 à 24 ans.

La "Ligue du LOL" a fait des vagues, mais tout porte à croire qu’elle n’est que la partie immergée de l’iceberg. Cette affaire, ayant révélé le cyberharcèlement de plusieurs dizaines de victimes par un groupe de journalistes et communicants, est en effet symptomatique d’un mal beaucoup plus large, qui  touche majoritairement les plus jeunes de nos compatriotes. C’est ce qu’indique assez nettement le sondage Ifop pour franceinfo publié ce vendredi.

Toute l'info sur

Ligue du Lol : révélations en cascade contre des cyberharceleurs

Des "comportements banals" ?

Selon cette étude, un jeune Français majeur sur cinq (22%) dit avoir été victime de cyberharcèlement. Un chiffre qui grimpe même à 27% (soit plus d’un quart des personnes interrogées) pour les 18-24 ans. "Alors que l’exposition aux discours de haine et aux attaques personnelles semble de plus en plus consubstantielle aux réseaux sociaux, se profile aujourd’hui le risque d’assister à l’éclosion d’une génération où ces comportements seront intériorisés et considérés comme banals", en conclut Jean-Philippe Dubrulle, chef de groupe au pôle Opinion de l'Ifop, cité par franceinfo

Lire aussi

À l’échelle de toute la population française, tous âges confondus, le phénomène a en revanche une portée bien moindre : 8% des personnes interrogées affirment avoir été la cible de cyberharcèlement, et 12% disent avoir été victimes d’insultes sur Internet. C'est mathématique : plus l'individu est connecté, plus il s'expose à ces dérives en ligne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Week-end de l'Ascension, vaccin AstraZeneca... l'appel de Jean Castex

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.