Suicides chez Air France à Marseille : la CGT en grève à l'aéroport Marignane lundi

Social

CONDITIONS DE TRAVAIL - Après que trois salariés de la compagnie aérienne à Marignane ont mis fin à leurs jours entre novembre et fin décembre 2018, des représentants syndicaux ont appelés les services travaillant à l'aéroport marseillais à observer un arrêt de travail entre 10H et 14H ce 7 janvier.

Trois suicides en deux mois. Après que plusieurs salariés d'Air-France à Marignane ont mis fin à leurs jours entre novembre et fin décembre 2018, la CGT entend dénoncer "la pression pyschologique" et la "dégradation des conditions de travail". Elle appelle "tous les services" du site à observer un arrêt de travail entre 10h et 14h ce lundi. "On ignore s'il y a un lien avec leur travail", a précisé Aimé Musto, secrétaire général adjoint de la CGT Air France, évoquant le cas des personnes qui ont mis fin à leurs jours à leur domicile entre novembre et fin décembre 2018. Mais les salariés ont une charge de travail "de plus en plus importante", avec des "horaires décalés qui changent au dernier moment rendant la vie professionnelle difficilement compatible avec la vie familiale". 

"Ces drames correspondent à des situations personnelles différentes", a réagi auprès de l'AFP une porte-parole d'Air France, ajoutant que la compagnie est aux côtés des familles, des proches et des collègues de ces salariés pour les soutenir. La direction régionale du groupe "a notamment mis en place un dispositif d'accompagnement psychologique afin de soutenir les personnels qui le souhaitent".

Lire aussi

Air France a également proposé, à Marseille, "la mise en place de groupes de travail afin d'associer tous les salariés volontaires de l'escale à des réflexions sur l'organisation du travail. Une rencontre sera organisée avec les partenaires sociaux dans les prochains jours afin d'avancer sur ces sujets", indique la direction du groupe. 

Un CHSCT extraordinaire est prévu le 9 janvier.

Lire et commenter