Sur Facebook, les Gilets jaunes entre colère et détermination au lendemain des manifestations

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

LE JOUR D'APRÈS – Au terme d’une journée de mobilisation à travers la France, l’heure est au bilan sur les réseaux sociaux. Ce dimanche sur Facebook, les Gilets jaunes sont passés de la résignation à la colère, évoquant désormais un acte V samedi prochain.

"On est en train de se faire museler". Ce dimanche 9 décembre, les Gilets jaunes s’agacent sur Facebook. Car, avec plus de 1.700 personnes interpellées samedi en France, dont 1.220 en garde à vue selon le ministère de l’Intérieur, nombreux sont ceux qui voient d’un mauvais œil la fermeté du maintien de l’ordre. De quoi susciter un sentiment de résignation chez certains d’entre eux, avant de provoquer un nouvel élan.

Lire aussi

Pensez-vous que c'est la fin?

Sur les groupes de Gilets jaunes, on s'étonne du nombre d’interpellations réalisé par les forces de l’ordre. Un internaute s’indigne : "On ne peut pas arrêter les fichés S à titre préventif mais les Gilets Jaunes, oui". Car, avec plus de 1.000 interpellations rien que dans la capitale, certains s’effraient de la tournure que prennent les événements. Dans des publications, les témoignages se multiplient, chacun racontant comment tel ou tel proche a été arrêté pour n’avoir "que des masques en papier" dans leurs sacs. D’autres allant encore plus loin, estimant même parfois que la France est "devenue une dictature". 

Voir aussi

De quoi faire perdre un peu de son optimisme au mouvement qui, pour son acte IV a réuni 125.000 personnes à travers la France . Après l’indignation face à "l’injustice", samedi soir, on sonde donc les troupes. "Pensez-vous que c’est la fin des Gilets Jaunes ? Que Macron a gagné ?" demande un Gilet jaune, "les 68 doivent avoir honte de nous", se désole un autre. Sur Facebook, on se demande même "acte 5 ou pas ?"

Une interrogation qui sonne comme un air de résignation… mais de très court terme. Pour redonner de la force dans les rangs, une publication du "messager"suffit. "Vous savez ce que j'ai vu aujourd'hui ? Un 4ème samedi de suite et toujours voir plus de force chez chacun d'entre vous !" publie ainsi le médiatique Eric Drouet. Alors, chez les Gilets jaunes, on tente de reprendre ce message d’espoir. 

Et, comme au théâtre, on réclame un cinquième acte. Ce dimanche matin, sur Facebook, on veut "changer de stratégie" pour continuer la mobilisation en évitant de "se faire encercler".  Les propositions fusent, aidées par une volonté désormais commune : celle de demander un Référendum d’initiative citoyenne (RIC). Fly Driver, l'un des autres communicants du groupe, a d'ailleurs changé la photo de son groupe, qui réunit plus de 130.000 membres, en mettant le RIC à la Une. Alors désormais, sur un sondage qui questionne l’organisation d’un cinquième acte, 4.000 personnes sont pour contre seulement 30 contre.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter