"Je prends 500 euros par week-end" : l'échange entre un CRS et le Gilet jaune Maxime Nicolle qui interroge

Social
POLÉMIQUE - Lors de la manifestation des Gilets jaunes à Toulouse samedi, Maxime Nicolle, figure du mouvement, a filmé un échange avec un CRS lui affirmant qu'il gagnait "500 euros par week-end". Une séquence qui a été vue des milliers de fois sur les réseaux sociaux, suscitant de nombreuses réactions.

Figure du mouvement des Gilets jaunes, Maxime Nicolle était à Toulouse samedi pour "l'acte 22". Habitué à filmer certaines séquences de ces manifestations, l'homme de 31 ans a capté un échange surprenant avec un CRS. Echange qui fait largement réagir sur les réseaux sociaux depuis. 


Alors que le Gilet jaune plaisante et qualifie son interlocuteur de "Robocop", en référence au film consacré à un robot policier, le membre des forces de l'ordre lui répond : "Moi, je prends 500 euros par week-end, vous je ne suis pas sûr que vous les ayez."

"Vous êtes fier, c'est bien", lui répond celui qui s'est fait connaître sous le nom de Fly Rider, avant que le CRS n'enchaîne : "Bah ouais, je suis content." Et le Breton de conclure, qualifiant cette rémunération supposée de "prix de la fierté" : "Moi, je dors bien le soir."

Postée sur le compte Facebook de Fly Rider en direct avant d'être relayée sur Twitter, la vidéo, longue de 26 minutes, avait été visionnée 33.000 fois samedi soir, provoquant de nombreuses réactions souvent indignées chez les internautes.

Un chiffre exagéré

Dimanche, Le Parisien a estimé que ce chiffre était exagéré. "Selon nos informations, le CRS de Toulouse était en mission de déplacement, écrit le quotidien, précisant que chaque policier "touche 40 euros au bout de 12 heures de présence. Ce à quoi il faut ajouter 12,47 euros par heure à partir de la 8e heure de travail". 


Résultat : "Comme la mission de Toulouse s'est terminée dans la soirée, le policier n'a certainement pas touché davantage que 100 euros." Un calcul que nous avons pu nous faire confirmer par une source policière.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter