Toussaint : fleurir les tombes, une tradition qui se perd

Social
DirectLCI
JT 13H - En cette période de la Toussaint, la tradition veut que l'on fleurisse les tombes de nos proches. Mais cette coutume meurt un peu plus chaque année. On ne se rue plus chez les fleuristes pour acheter des chrysanthèmes.

Sous les serres d'Emmanuelle Lambin, horticultrice, de moins en moins de chrysanthèmes poussent à l'approche de la fête de la Toussaint. Elle ne vend plus que 2 000 plantes en octobre et en novembre, c'est neuf fois moins qu'il y a dix ans. Pour cette fleuriste, la chute des ventes s'explique surtout par la hausse des crémations. Cette pratique ne concernait qu'1% de la population en 1980. Actuellement près de 40% des Français choisissent d'être incinérés. L'habitude de fleurir les tombes se perd aussi à cause de la dispersion des familles. Elle compte désormais sur sa fidèle clientèle pour assurer ses revenus. Et comme les jeunes générations achètent très peu de chrysanthèmes, certains fleuristes ont décidé de proposer de nouveaux services pour maintenir leur chiffre d'affaires.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 28/10/2018 présenté par Audrey Crespo Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 28 octobre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter