Transports, contrôleurs aériens, avocats... Qui sera mobilisé ce jeudi 16 janvier?

Transports, contrôleurs aériens, avocats... Qui sera mobilisé ce jeudi 16 janvier?
Social

GRÈVE - Les annonces du Premier ministre, dont le retrait provisoire de l'âge-pivot, n'ont pas satisfait les acteurs sociaux. A l'appel de l'intersyndicale, de nombreux secteurs d'activité vont se mettre en grève ce jeudi et descendre dans la rue contre la réforme des retraites. Qui sera mobilisé ?

Si Edouard Philippe estime que "la grève n'a que trop duré", ce n'est pas l'opinion des syndicats. Au contraire. En réponse au Premier ministre, l'intersyndicale désire une mobilisation toujours aussi forte, ce jeudi 16 janvier, afin d’obtenir le retrait pur et simple du projet de loi sur la réforme des retraites. Un appel entendu dans certains secteurs, qui ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils allaient répondre à cet appel. LCI fait le point. 

Lire aussi

Manifestation à Paris, Lyon et Marseille

C'est la sixième fois que l'intersyndicale - constituée de la CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires et d'organisations de jeunesse - appelle à se mobiliser pour une grande journée d'actions interprofessionnelles depuis le début du conflit, le 5 décembre dernier. Car pour elle, les annonces de l'exécutif peinent à satisfaire. Comme ils l'écrivent dans un communiqué, "non seulement l’âge pivot n’est pas retiré", mais "en plus le Premier ministre confirme sa détermination à reculer l’âge de départ à la retraite". Fort de ce que les organisations décrivent comme des journées de mobilisation qui auront été d’une "grande force", elles considèrent que le combat doit durer. Et ce "jusqu'à la victoire". 

Une manifestation nationale est donc prévue à Paris. Le cortège se lancera à 13h30 depuis Montparnasse, avant de se diriger vers la place d'Italie en passant par le boulevard Port-Royal. Avant ça, les Lyonnais se réuniront le matin dès 11h30 pour battre le pavé entre la Manufacture des Tabacs et la Place Bellecour. Marseille sera elle aussi mobilisée, avec un rassemblement prévu à 17h.

Les transports

Alors que le taux de grévistes à la SNCF ne cesse de baisser, repassant sous la barre des 5% ce mercredi, la colère reste intacte chez de nombreuses professionnels. Aussi bien que - comme depuis plus d'un mois - la société des chemins de fer devrait, tout comme la RATP, connaitre encore une journée de grève. Du côté des trains, la compagnie assure qu'en moyenne, huit trains sur dix circuleront, tandis que côté métros parisiens, le trafic devrait encore être "perturbé" avec des lignes ouvertes, en très grande majorité, uniquement aux heures de pointe.

Une façon de faire un pied de nez au Premier ministre, qui a regretté la poursuite de ce mouvement. "Je ne serai satisfait qu'au moment où l'ensemble des usagers de la SNCF au niveau national et l'ensemble des usagers des transports en public, au niveau de l'Île-de-France, auront retrouvé le cours d'une vie normale", a ainsi lancé le Premier ministre, qui doit recevoir dans l'après-midi les dirigeants des entreprises. 

Lire aussi

Les ports et les docks

L'opération "Ports morts" devrait perdurer à l'appel de la Fédération nationale CGT des Ports et Docks. Prévue jusqu'à vendredi, le mouvement est massivement suivi selon son secrétaire général, Tony Hautbois. Les sept grands ports maritimes, Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille, seraient ainsi mobilisés. 

C'est d'ailleurs dans cette dernière que Corsica Linea, la compagnie de navigation maritime, a été contrainte d'annuler la totalité des traversées prévues entre l'île de beauté et la ville. 

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

En vidéo

Grève au port de Marseille : quelles conséquences ?

L'aviation

Dans le cadre de ces journées de mobilisation l’USAC-CGT a appelé l’ensemble des contrôleurs aériens à se mobiliser. Deuxième syndicat représentatif, il considère que la réforme envisagée par le gouvernement est "un projet dangereux pour tous les salariés". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex réunira mercredi ses ministres à Matignon

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent