Un abattoir en Indre fermé après une vidéo insoutenable : pourquoi rien ne change ?

Social
DirectLCI
IMMOBILISME - Suite à la diffusion d'images insoutenables de l'activité d'un abattoir de l'Indre, le ministre de l'Agriculture a ordonné la fermeture du site et mandaté une enquête administrative. Une réaction qui souligne les insuffisances de la loi.

Depuis des années, les associations dénoncent régulièrement les conditions insupportables dans certains de nos abattoirs. Et pourtant, rien ne semble être fait pour éviter de nouveaux scandales. Cette fois, c'est un site de l'Indre qui est épinglé par les militants de L214, auteurs d'une vidéo difficilement soutenable. L'abattoir, d'une taille modeste et certifié bio, a été immédiatement fermé ce samedi 3 novembre 2018 par les autorités. Cet établissement avait pourtant fait l'objet d'une enquête il y a deux ans d'un audit qui l'avait vu être sermonné. Sans suite ou changement dans les pratiques. 


Un immobilisme qui pointe les manques de "l'auto-contrôle" en vogue dans l'agro-alimentaire, et sans que le pouvoir politique utilise des remèdes radicaux pour y parer. Pour preuve, alors qu'Emmanuel Macron avait promis la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs dans son programme présidentiel, la majorité n'a fait voter qu'une expérimentation du dispositif, sur la base du volontariat.


Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 03/11/2018 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 3 novembre 2018 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter