"Une manifestation de la transphobie actuelle" : la vidéo d'une agression à Paris suscite l'indignation

Social
AGRESSION - La vidéo montrant une personne transgenre agressée par plusieurs homme à la sortie du métro place de la République à Paris, relayée par SOS homophobie sur les réseaux sociaux, a suscité une vague de réactions. Une personne a été placée en garde à vue, avant que celle-ci ne soit levée. La victime a fait savoir son intention de porter plainte.

La vidéo partagée par SOS Homophobie a rapidement provoqué un tollé. Sur cette séquence d'une trentaine de secondes, filmée à la sortie du métro, place de la République à Paris, on voit une personne blonde aux cheveux courts, vêtue d'une tunique rayée noire et blanche, se faire agresser par une meute hostile d'hommes alors qu'elle se fraye un chemin parmi des manifestants.


Insultée, cible de crachats et de coups de poing, elle ne doit son salut qu'aux agents de sécurité de la RATP. Cette vidéo a été filmée dimanche 31 mars, aux alentours de 20h30, indique la RATP à LCI. "Nos agents GPSR sont intervenus pour porter assistance à une personne victime d'agression. Ils l'ont mise à l'abri dans la station République", précise la Régie.  Au même moment, place de la République, se tenait un rassemblement contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika en Algérie. 

Une enquête ouverte

La victime, prénommée Julia, venait prendre son métro lorsque trois hommes lui ont bloqué le passage. Elle raconte ce mardi à nos confrères du Huffington Post : "L'un d’eux m’a dit: ‘Hé, mais t’es un homme toi!‘. Je n’ai pas voulu répondre et j’ai tenté de les éviter, mais ils m’ont retenu en disant que je devais répondre à leur question. L’un d’eux m’a alors touché la poitrine en s’étonnant que j’ai effectivement des seins", raconte la jeune femme transgenre, toujours sous le choc. 

Une enquête a été ouverte du chef de "violences aggravées par la circonstance qu'elles ont été commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre". Dans le cadre de cette procédure, une personne a été interpellée puis placée en garde à vue. "Celle-ci a été levée, les investigations, confiées au commissariat du 3e arrondissement, vont se poursuivre", indique à LCI une source judiciaire.

Des signalements d'actes transphobes en hausse de 54%

Pour Joel Deumier, président de SOS Homophobie qui a relayé cette vidéo sur Twitter, cette séquence montre une agression transphobe "insupportable". "On peut imaginer que la personne est trans. En tout cas, nous l'avons identifiée comme telle", constate Joël Deumier, auprès de LCI. 


Cette vidéo n'est pour l'association, qu'une "manifestation de la transphobie qui a cours aujourd'hui. Il y a un effet de meute, la personne sort du métro, reçoit des coups, elle est tabassée, cela montre que les violences contre les personnes LGBT sont une réalité", dit-il. 


En effet, selon son dernier rapport sur l'homophobie paru en mai 2018 et portant sur l'année 2017, l'association a constaté une hausse de 54% des signalements des actes transphobes sur sa ligne d'écoute et sur Internet. "Au regard des statistiques, le rejet de l’autre est un des principaux sujets, présent dans 79 % des cas rapportés", révèle l'association de lutte LGBT. 

Indignation de la classe politique

Anne Hidalgo, maire de Paris, a tenu à assurer la victime de son soutien et a demandé que les auteurs de cette agression "intolérable" soient "identifiés et poursuivis". 

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Égalité femmes-hommes" a réagit sur Twitter en qualifiant cette agression d'"inadmissible". Elle a demandé que les "auteurs soient identifiés et poursuivis en justice". 

Alexandra Cordebard, maire du Xe, l'arrondissement de Paris qui borde la Place de la République, s'est dite "choquée" et annonce avoir "signalé les faits au commissariat de police de Paris 10". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter