Vers un "Acte III" samedi prochain à Paris ? Un porte-parole des Gilets jaunes dément

Vers un "Acte III" samedi prochain à Paris ? Un porte-parole des Gilets jaunes dément
Social

ON PREND LES MÊMES ? - Un appel à un nouveau rassemblement sur les Champs-Elysées qui circule depuis samedi soir sur la Toile commençait à devenir viral ce dimanche. Intitulé "Acte 3 Macron démissionne", il invite à une nouvelle manifestation "sans casse" sur les Champs-Elysées. Mais un porte-parole des gilets jaunes a formellement démenti l'existence de cet appel à manifester.

Plus de 20.000 personnes ont cliqué sur  "participer" à l'événement baptisé "Acte 3 Macron démissionne" sur Facebook, et 100.000 étaient, dimanche, intéressées par ce rassemblement. Au lendemain des débordements dans la capitale, y aura-t-il une nouvelle journée de mobilisation à Paris le 1er décembre à Paris. L'appel évoque un rassemblement à "14H sur les Champs-Elysées". Avec pour revendication d'"exiger" d'Emmanuel Macron "1, plus de pouvoir d'achat, 2, l'annulation des taxes sur les carburants". "Sinon, En Marche vers la démission de Macron", est-il écrit. Le mot d'ordre ? "Aucune casse et 5 millions de Français dans la rue", ajoute la page, proposant de mettre en place des "gilets rouges" pour éviter tout débordement.

A titre de comparaison, plus de 36.000 personnes s'étaient déclarées "participants" à l'"Acte 2" lancé sur Facebook et qui a eu lieu samedi principalement aux Champs-Elysées. Pour rappel, l'appel initial concernait la place de la Concorde, mais son accès n'avait pas été autorisé par les autorités. Ce rassemblement, émaillé de violences, a réuni 8.000 personnes selon le ministre de l'Intérieur.

Lire aussi

"Nous démentons formellement cet appel"

Toute l'info sur

La colère des Gilets jaunes

Quelques heures à peine après le lancement de cet appel, un porte-parole des Gilets jaunes a formellement démenti sa véracité. "Je suis en relation avec d'autres initiateurs du mouvement. Nous démentons formellement cet appel. Nous verrons ce que nous ferons en fonction de ce que dira Emmanuel Macron mardi. A l'heure actuelle, il n'existe pas d'acte 3 des 

gilets jaunes", a indiqué à l'AFP Benjamin Cauchy, porte-parole des "gilets  jaunes" en région toulousaine.    "Je ne connais pas les gens qui ont créé cette page mais on est sur de la manipulation, de la récupération, je ne sais pas si c'est d'extrême droite ou  d'extrême gauche", a-t-il ajouté.

En Bretagne, des manifestants appellent sur Facebook à créer des perturbations "sans gêner les automobilistes" et "sans dégradations", par exemple en mettant des sacs poubelles sur les radars ou en créant des opérations "parking gratuit".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent