Vers un Black Friday reporté au 4 décembre dans toute la grande distribution

Collage de publicité des promotions de Black Friday 2020, avant son report éventuel

C'EST QUAND LES PROMOTIONS ? - Après des semaines de polémique, les commerçants de centre-ville pourraient avoir gain de cause, ou presque. Bercy annonce vouloir finaliser un accord avec la distribution vendredi, même les géants du commerce en ligne se sont alignés. En attendant, les promos prévues s'affichent déjà un peu partout.

Il n'est jamais trop tard. C'est ce que devait penser Bruno Le Maire ce jeudi matin, en organisant une réunion téléphonique avec les patrons de la grande distribution, mais aussi les organisations professionnelles représentant les commerçants de centre-ville et celles de la vente en ligne. Objectif du ministre : le report des promotions du Black Friday, prévues pour le 27 novembre, date à laquelle les plus petits commerces n'auront pas encore rouvert, selon toute probabilité.

Le gouvernement ne peut tout simplement pas interdire un rendez-vous commercial qui n'a pas d'existence en droit. Mais il faut croire que Bercy a eu d'autres arguments. Ainsi, Carrefour et Leclerc ont annoncé qu'ils devraient décaler dans leurs magasins l'opération commerciale au 4 décembre. Apparemment, Bruno Le Maire a trouvé une monnaie d'échange, au moins pour les grandes enseignes : la perspective d'une ouverture autorisée le dimanche 28, mais promis, sans opérations promotionnelles. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

L'opération semblait pourtant mal engagée. Jeudi matin encore, le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux estimait qu'il n'était "pas raisonnable" de vouloir décaler le Black Friday alors que l'opération promotionnelle doit se tenir vendredi prochain, jugeant plutôt que la solution serait d'ouvrir tous les commerces dès le 27 novembre. "Tout est imaginable, mais pas huit jours avant", expliquait-il au micro de RTL, "Il y a des supermarchés qui ont préparé leur catalogue. (...) On parle beaucoup d'Amazon (...) mais il y a plein de commerçants français qui ont préparé leurs promotions."

Lire aussi

Des pubs déjà imprimées... et quid d'Amazon ?

Et de fait, des millions de prospectus sur les promotions du Black Friday sont déjà arrivés dans les boîtes aux lettres. Dans le lot, il y a ceux qui affichent clairement la couleur, comme Carrefour qui prévoyait dix jours de promotions. Des promos qui concernent essentiellement les biens d'équipement, de quoi expliquer que Conforama et Gifi aient également dégainé leurs prospectus. Plus prudents, des enseignes comme Auchan, ou Lidl, qui affichent bien des promotions massives, mais ne parlent nulle part de Black Friday dans leurs publicités. Lidl, par exemple, n'affichent de gros signes "%", sur un fond noir, comme pour un Black Friday qui ne dirait pas son nom.

En vidéo

Commerce : peut-on décaler le Black Friday ?

Surtout, reste le cas du commerce en ligne. Ici, nombre de marques promettent déjà leurs promotions prévues le 27, et pour les grands sites de l'e-commerce, la carotte d'un jour d'ouverture supplémentaire n'est pas applicable. Malgré tout, la FEVAD, qui représente le secteur, a elle aussi accepté l'idée de promotions décalées dans le temps. Mais tout le monde regardait surtout du côté d'Amazon, qui jusque-là avait fait le choix de privilégier l'apaisement, en ne faisant pas de promotion du Black Friday sur sa page d'accueil, et en réfléchissant à en repousser la date. Amazon qui a fini par prendre position, par la voix de son directeur général, venu au 20H de TF1 confirmer que pour lui aussi, Black Friday attendrait le 4 décembre. Pour tous les acteurs de cette histoire, la situation devrait se clarifier définitivement d'ici vendredi, Bercy organisant une nouvelle réunion dans l'après-midi.

Reste que, pour les fédérations de petits commerçants, le dénouement de cette saga à épisodes ressemble à une victoire à la Pyrrhus. Eux se plaignaient de la différence de traitement entre leurs magasins et les grandes surfaces, non pas pour que le Black Friday n'ait pas lieu, mais plutôt pour avoir l'autorisation d'ouvrir leurs commerces à temps pour le 27 novembre. En France, on estime que le Black Friday a représenté 6 milliards d'euros d'achats en 2019, dont 5 proviendraient des rayons de la grande distribution.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter