VIDÉO - "Acte 17": pourquoi les Gilets jaunes ont organisé un "flashmob" à l’aéroport Charles-de-Gaulle ?

Social

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

CONTESTATION - Pour ce dix-septième "acte", un groupe de Gilets jaunes a investi deux aéroports parisiens : celui de Beauvais, ce samedi matin, et l’aéroport de Roissy dans l’après-midi. Qui est à l’initiative de cette action ? Pourquoi ces deux structures sont visées ? On vous explique.

"Super action, tout s'est très bien passé." Sur la page Facebook "Opérations Spéciales GJ", les membres du groupe félicitent les Gilets jaunes qui se sont mobilisés dans l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, au nord de la capitale, ce samedi 9 mars. L'action avait pour objectif de contester "pacifiquement" le projet de privatisation du groupe Aéroports de Paris autorisé en première lecture à l'Assemblée nationale début octobre mais vivement critiqué par l'opposition, qui dénonce une atteinte au patrimoine national. 

Lire aussi

C’est ce groupe qui est à l’initiative du "flash mob" qui s'est tenu à la mi-journée au terminal 1 de l'aéroport parisien. Sur les réseaux sociaux, il se présente comme luttant contre "le vrai pouvoir", qui se trouve selon ses membres du côté "des banques et des multinationales". Depuis le 24 février, ces activistes mènent donc des "actions légales mais subversives" dont l’objectif est de "déclencher la sympathie et l’adhésion des Français". 

En tout, cette équipe a organisé trois événements depuis le début de la contestation. Le premier visait le siège de Facebook le 24 février et le deuxième des enseignes de la chaîne américaine Starbucks lors de "l'acte 15", afin de dénoncer l’optimisation fiscale de ces multinationales. Mais ces événements avaient très peu fait parler d’eux, aussi bien dans les médias que sur les réseaux sociaux. Pourtant, quelques militants écolos, notamment du mouvement Alternatiba, avaient rejoint les rangs.

Sauf que cette fois-ci l'initiative du jour a attiré beaucoup plus d’intérêt. Et pour cause, la privatisation des Aéroports de Paris fait partie des sujets brûlants du moment dans les groupes Facebook des Gilets jaunes. Notamment depuis qu’une vidéo de la chaîne YouTube "Osons causer" a fait le "buzz". Particulièrement relayée dans les groupes, elle critique la décision du gouvernement de vendre "la poule aux œufs d’or". "On connaissait l’énorme arnaque des autoroutes vendues au privé, bah là vous allez découvrir l’arnaque des aéroports de Paris", s’insurge le Youtubeur dans cette vidéo vue plus de 97.000 fois. 

Simultanément à ce coup de gueule, une pétition contre cette privatisation a été diffusée dans les rangs jaunes. Lancée il y a deux semaines, elle a gagné 40.000 signataires en six jours. Sur Facebook, on s’insurge contre ce "cadeau" de LaREM "à Vinci". Entreprise qui cristallise par ailleurs beaucoup de colère depuis le début du mouvement.  

Alors, notamment pour satisfaire cette gronde qui est en train de monter, Éric Drouet a relayé très rapidement la pétition. Et l’appel à rejoindre ce "flash mob géant" dès jeudi après-midi. Comme d’habitude, en partageant cet événement, celui qui est à l’initiative du premier "acte" lui a donné de l’ampleur en touchant les quelques 314.600 membres de son groupe. En comparaison, la page "Opérations Spéciales GJ" ne possède que 8.300 abonnés.

Lire et commenter