"C’est comme s’il était encore avec nous" : les habitants de Conflans-Sainte-Honorine toujours sous le choc après la mort de Samuel Paty

"C’est comme s’il était encore avec nous" : les habitants de Conflans-Sainte-Honorine toujours sous le choc après la mort de Samuel Paty

TRISTESSE - Ce lundi, l'émotion était encore forte à Conflans-Sainte-Honorine, 17 jours après l'assassinat de Samuel Paty. Aussi bien chez les élèves du collège, le personnel de l'établissement et les riverains, la douleur est toujours aussi vive.

Plus de deux semaines après l’assassinat de Samuel Paty, les habitants de Conflans-Sainte-Honorine restent profondément marqués par ce drame et la douleur ne s’efface pas. Ce lundi, la rentrée des classes s'est déroulée avec un hommage et une minute de silence a été observée dans tous les établissements scolaires. Dans le même temps, le Premier ministre Jean Castex s’est déplacé dans le collège du Bois D'Aulne, où enseignait Samuel Paty, pour rencontrer les collègues enseignants de Samuel Paty.

Pour cet élève du collège, le traumatisme est encore présent. "C’est quelque chose qui a touché tout le monde, et les profs ont dit qu’ils allaient mettre une cellule psychologique pour nous calmer", explique-t-il en sanglotant. Mardi, il retournera au collège du Bois d’Aulne, pour la première fois depuis le drame. Une perspective qu’il redoute énormément : "Je n’ai pas envie d’y aller." Au sein du personnel du collège, tout cela semble encore irréel.

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

Lire aussi

On est encore dans un temps de recueillement.- Laurent Brosse, le maire de Conflans-Sainte-Honorine.

"C’est comme s’il était encore avec nous dans le collège. A chaque fois qu’on passe dans les couloirs, on a le sentiment qu’il est là. On va essayer d’aller de l’avant", explique un cuisinier de l’établissement. Pour un habitant de la commune, l’émotion est immense : "La proximité augmente la tristesse ressentie envers ce professeur. On est tous touchés, encore aujourd’hui, encore demain, et pour très longtemps."

Le maire de Conflans-Sainte-Honorine, Laurent Brosse, mesure la difficulté de sa ville à se relever : "On est encore dans un temps de recueillement, d’hommage à Samuel Paty. Cela prendra le temps nécessaire, chacun a sa sensibilité. Pour les professeurs du collège, j’imagine combien cela est difficile de reprendre les cours."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 nouveaux cas mardi, la barre des 50.000 morts franchie

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Lire et commenter