VIDÉO - Classes dédoublées en CP : "Le résultat est très bon", selon Jean-Michel Blanquer

Social
DirectLCI
EDUCATION - Invité ce mercredi au JT de 13 heures de TF1, le ministre de l'Education a fait un bilan des classes dédoublées de CP en REP. "98% des enseignants disent qu'ils ont pu identifier mieux les besoins des élèves", a estimé le ministre.

Quel bilan dans les CP des réseaux d'éducation prioritaire ? Invité ce mercredi sur TF1, le ministre de l'Education nationale a dressé un premier bilan d'une mesure récente : le dédoublement des classes dans les quartiers défavorisés. Concrètement, le nombre d'élèves a été ramenés à une douzaine, contre plus d'une vingtaine en règle générale.


"Le résultat est très bon, a assuré le ministre. On le voit avec l'évaluation de l'année 2017/2018. Les 60.000 élèves concernés ont fait des progrès importants. On a monté le niveau de ceux qui étaient dans la plus grande difficulté. C'est ce que nous recherchions." Et le ministre d'ajouter : "Après cette première expérience, davantage d'élèves vont être concernés. Ils sont déjà 190.000 cette année, ils seront 300.000 l'an prochain."

"Nous allons créer un petit peu plus de 2.000 postes à l'école primaire l'année prochaine"

Autre enseignement de ce premier bilan : "98% des enseignants disent qu'ils ont pu mieux identifier les besoins des élèves", assure le ministre. Quid des embauches ? "Entre 2017 et 2022, il y aura une amélioration du taux d'encadrement à l'école primaire. Nous allons créer un petit peu plus de 2.000 postes à l'école primaire l'année prochaine." Ce qui nous permet de travailler sur le dédoublement et améliorer l'attractivité de l'école rurale." "Nous voulons avoir un rebond de l'école rurale, on veut que des familles s'installent autour de ces écoles", a abondé Jean-Michel Blanquer.


Après les classes de CP de REP+ (réseaux d'éducation prioritaire renforcés) en 2017/2018, c'est au tour en  2018/2019 des CP de REP (réseaux d'éducation prioritaire) de voir leur nombre d'élèves ramenés à une douzaine, contre plus d'une vingtaine en moyenne, conformément à une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Certaines classes de CE1 de REP+ et REP ont été  dédoublées dès la rentrée en septembre dernier, avant une généralisation en septembre prochain. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter